Régions

GRAND-TOULOUSE Avis favorable pour le PDU mais sous réserves

Mots clés : Politique des transports

L’avis définitif de la communauté d’agglomération du Grand-Toulouse concernant la révision du plan de déplacements urbains ne devrait pas intervenir avant plusieurs mois, estime Jean-Luc Moudenc, président de la commission transport. Ce délai se justifie par l’importance des sommes engagées, 4,6 milliards d’euros au total, dont plus de 3 milliards pour les transports en commun et près de 1,5 milliard pour le volet routier, soit une augmentation de 92% par rapport au PDU précédent.

Différentes hypothèses

La communauté d’agglomération, qui contribue avec le département de Haute-Garonne pour 96% du budget du syndicat mixte des transports en commun, lui demande des précisions sur les différentes hypothèses, prolongement du VAL ou système guidé de surface et cadencement ferroviaire, pour le prolongement au sud-est vers Ramonville et Labège de la ligne B du métro en cours de réalisation.

Autres sujets, la faisabilité d’une liaison (ligne G) par système guidé de surface entre Plaisance-du-Touch, à l’ouest de l’agglomération, et Saint-Jean, à l’est ; le prolongement de la future ligne E en direction de Saint-Orens, etc.

La communauté d’agglomération s’est, par contre, prononcée en faveur d’une réalisation prioritaire de la ligne E pour le tronçon Beauzelle-Blagnac-station des Arènes, qui représente, dans l’hypothèse d’un tramway lourd, un investissement prévisionnel de 400 millions d’euros.

La communauté d’agglomération du Murétain, troisième à voir le jour dans la métropole, a, par ailleurs, obtenu le feu vert du Grand-Toulouse pour adhérer au syndicat mixte.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X