Architecture

Grand prix national de l’ingénierie

Pour son dixième anniversaire, le Grand prix national de l’ingénierie récompense en 2016 deux projets jugés particulièrement inventifs par le jury. Dix ans après le projet du pont grec de Rion-Antirion, premier lauréat en 2006, le Grand prix est attribué à une équipe d’ingénieurs et d’architectes du groupe Egis pour la conception originale du pont Citadelle au-dessus du bassin Vauban, à Strasbourg ( lire page 70) . Le jury n’a pas désigné de lauréat pour le Prix construction-aménagement.

Quant au Prix industrie, il revient au projet « Métro Lille Métropole : banc de tests dynamique », mené par Artelia avec l’agence d’architecture Urba Linea. Dans le cadre de la reconfiguration du garage-atelier de la ligne 2 du métro automatique lillois, qui connaît une fréquentation croissante, cette solution innovante de banc d’essais dynamique des rames a été imaginée pour limiter l’empreinte foncière de l’installation tout en augmentant la capacité d’essais. Le banc à rouleaux pour métro automatique permet de reconstituer en atelier la marche d’une rame et de réaliser les essais habituellement menés sur une voie de plusieurs centaines de mètres en reproduisant l’interaction avec les systèmes de signalisation du réseau. Pour cette première mondiale, le management des risques a fait l’objet d’une attention particulière mise en avant par l’équipe du projet.

Faire connaître les métiers de l’ingénierie. Le Grand prix national de l’ingénierie est associé depuis sa création au Prix de l’ingénierie du futur, qui récompense des projets d’étudiants, développés au sein des écoles partenaires, dans les domaines de la construction et de l’industrie. Les cérémonies de remise ont eu lieu le 20 octobre dans les locaux du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Rappelons que ces prix destinés à faire mieux connaître les métiers de l’ingénierie ont été créés à l’initiative du Conseil général des ponts et chaussées, de Syntec-Ingénierie et du Groupe Moniteur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Karine Leverger, déléguée générale de Syntec-Ingénierie

« Les deux équipes lauréates en 2016 ont fait preuve d’ingéniosité en optimisant des solutions éprouvées.

C’est la mission de l’ingénierie de mettre à profit la recherche pour développer des projets innovants.

L’ingénierie est un métier transverse qui doit coordonner et piloter des spécialités toujours plus nombreuses dans des projets de plus en plus complexes.

Les technologies de modélisation sont une aide, car elles font travailler ensemble les différents acteurs d’un projet dès l’amont. Toujours en évolution et à la pointe des connaissances, ce secteur est attractif pour les jeunes ingénieurs qui montrent chaque année leur intérêt pour le Prix de l’ingénierie du futur destiné aux étudiants. »

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X