Territoires

Grand Ouest Le modèle du promoteur « à l’ancienne » réussit au groupe Lamotte

En 1965, Albert Lamotte réalisait ses premiers immeubles à Rennes. Soixante ans après, le groupe Lamotte (151 millions d’euros de chiffre d’affaires, 165 salariés) rayonne depuis Rennes dans tout le Grand Ouest, où il construit entre 900 et 1 200 logements par an. « En 2000, nous avons ouvert notre agence de Nantes où nous réalisons un tiers de notre activité, à égalité avec Rennes. A l’époque, j’ai décidé que la promotion à Nantes se faisait à Nantes et pas à Rennes. Même chose pour Bordeaux où l’on travaille depuis un an et l’on vient d’ouvrir une agence », déclare Jean-Marc Trihan, président du groupe depuis 1995.

Avec la proximité, la stratégie de Lamotte est simple. « On a fait le choix d’être des généralistes de l’immobilier et d’intégrer les compétences pour réaliser la plupart des projets immobiliers. Ce modèle à l’ancienne fonctionne, car il conserve de la valeur ajoutée dans l’entreprise », explique-t-il. Et le dirigeant de préciser que cette « capacité à suivre les chantiers » lui permet de travailler en corps d’état séparés avec « un noyau d’entreprises de confiance » et donc d’optimiser les coûts. « N’oublions pas que nous sommes avant tout des entrepreneurs, des commerçants », ajoute-t-il avec malice.

Partenariat exclusif avec B3 Ecodesign.

S’il défend un modèle traditionnel de promoteur, le groupe Lamotte explore différents modes constructifs comme ce concept de construction industrialisé à partir de containers maritimes neufs en association avec B3 Ecodesign, une société créée par l’architecte Clément Gillet. « Nous avons de plus en plus de demandes de clients privés sur ce sujet. Ils y trouvent un intérêt architectural et économique grâce à la rapidité de construction », explique Jean-Marc Trihan. « Nous avons déjà vendu 50 maisons de ce type et du logement intermédiaire à Neotoa et nous nous sommes fixé un objectif de 100 logements pour 2016 », ajoute-t-il.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X