Territoires

Grand Est L’agence Rhin-Meuse protège l’eau des villes

Dans le sillage de la récente conférence internationale sur le climat, l’Agence de l’eau Rhin-Meuse renforce ses aides aux communes souhaitant lutter contre les fuites de leurs réseaux. « Notre dixième programme pluriannuel, révisé pour la période 2016-2018, a anticipé la COP21 en incitant les collectivités à se préparer au déficit hydrique de plus en plus perceptible, notamment dans le centre de la Lorraine. Notre conseil d’administration de fin 2015 accentue les aides disponibles et leur confère davantage de souplesse », souligne Marc Hoeltzel, nouveau directeur de l’agence. Les subventions atteignant jusqu’à 35 % des dépenses et les avances de frais plafonnées à 65 % permettent aux collectivités d’engager sans attendre les travaux de renforcement de leurs réseaux d’eau potable.

Gestion écologique des eaux pluviales

. L’établissement public s’adresse également à un nouveau public, celui des aménageurs et des promoteurs immobiliers, afin de promouvoir une gestion plus écologique des eaux pluviales dans les villes et les ZAC. Désormais, ces opérateurs bénéficieront d’aides pouvant s’élever jusqu’à 70 % des investissements pour remplacer les traditionnelles conduites en béton de déversement des eaux souillées par des systèmes alternatifs de noues, de fossés et de filtration végétale. Un document, édité en décembre dernier à destination des communes, des architectes et des bureaux d’études, présente un retour d’expérience de ces techniques qui ont démontré leur fiabilité tant dans les grands écoquartiers de Strasbourg ou de Nancy que dans des petites communes.
L’agence Rhin-Meuse se propose de renforcer les coopérations engagées de longue date avec les pays limitrophes pour ancrer la dimension transfrontalière de la nouvelle région Grand Est. Elle va aussi accompagner les transferts de compétences de la « gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations » (Gemapi) prévus dans les lois Maptam et Notre. Bien que délicate, la phase de transition doit aboutir à la constitution d’intercommunalités susceptibles de mener des projets de plus grande envergure.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X