Régions Paca

GCC met le cap à l’est

Mots clés : Entreprise du BTP

+ 29 %

Hausse du nombre de bâtiments non résidentiels publics autorisés en Paca au 1er trimestre 2017 sur un an.

200 postes de technicien de maintenance des matériels de construction à pourvoir en Paca.

56 contrats d’alternance signés par le GEIQ BTP des Bouches-du-Rhône au 6 juin 2017.

Comptant parmi les 10 premiers groupes français du BTP avec un chiffre d’affaires de plus de 650 M€ en 2016 et un effectif de plus de 2 500 salariés, GCC a fait de ses 36 agences et filiales des entités opérationnelles autonomes s’appuyant sur des services support à Paris et à Lyon (achat, juridique, ingénierie et technique). C’est le cas de GCC Provence qui compte 55 employés, techniciens, agents de maîtrise (Etam) et cadres et réalise un chiffre d’affaires de 45 M€. Installée à Vitrolles (Bouches-du-Rhône) depuis 1985, la direction régionale du groupe a multiplié par sept son chiffre d’affaires et par cinq ses effectifs en cinq ans.

Dirigée par Loïc Briard, recruté en 2012 après douze ans passés chez GFC, elle se déploie aujourd’hui vers l’est de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Fin 2015, elle a acquis STC à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). Un achat souhaité par le fondateur de l’entreprise, Sauveur Spyridonos. Ce dernier accompagne d’ailleurs Olivier Crombé, nommé responsable du centre de travaux GCC Côte d’Azur.

Deux opérations en cours. Ce développement se concrétise aujourd’hui par deux opérations : une résidence seniors réalisée à Fréjus (Var) en entreprise générale pour GDP Vendôme (architecte : AAD, Annecy) pour un coût de travaux de 9,5 M€ HT ; la reconstruction du groupe scolaire des Broussailles à Cannes (Alpes-Maritimes) sous maîtrise d’ouvrage de la commune (architecte : atelier Fernandez & Serres, Aix-en-Provence) pour un montant de 15 M€ TTC.

Ce dernier projet, pour lequel GCC a obtenu le marché de clos couvert (6,1 M€ HT), se caractérise par son identité visuelle forte. Les façades et les préaux sont ainsi en béton blanc. Isolées par l’extérieur, ces mêmes façades seront habillées d’un parement en pierre de taille. Après une phase de démolition préalable, les travaux de reconstruction ont démarré début 2017, pour une livraison à la rentrée de septembre 2018. « Outre le délai tendu, les principales contraintes sont l’exiguïté du site, ainsi que la proximité de l’école provisoire installée sur le futur parvis de l’école définitive, et donc limitrophe de la zone de travaux », précise Loïc Briard.

La diversification des activités explique aussi le développement de GCC Provence. Spécialisée dans les ouvrages fonctionnels (équipements scolaires, parkings… ), elle se positionne désormais pour intervenir en entreprise générale sur des projets de logements avec 2 250 unités en chantier, dont 400 en neuf et 1 850 en réhabilitation. Créé en 2014, le pôle réhabilitation, dirigé par Antoine Le Blevec, réalise ainsi 30 % du chiffre d’affaires régional et s’est spécialisé dans les interventions en site occupé.

Diversification dans l’immobilier. Dans cette même logique de diversification est née fin 2016 l’activité GCC Immobilier avec à sa tête Mylène Ceresa : « Elle a pour mission le montage d’opérations, l’identification du foncier à la vente en Vefa en passant par le dépôt de permis de construire. La finalité est que GCC construise », rappelle Loïc Briard, qui table sur un chiffre d’affaires de 60 M€ en 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X