Régions

GARD Le CAUE décerne ses 2e prix d’architecture

Mots clés : Architecte - Architecture - Bois - Concours d'architecture - Droit de l'environnement - Maison individuelle - Maîtrise d'ouvrage - Prix d'architecture

L’habitat contemporain en lumière

Le CAUE du Gard a distingué, le 4 mars, à l’occasion de son 25e anniversaire, les lauréats du 2e Prix d’architecture d’habitat contemporain du Gard. La démarche, inaugurée en 2000, vise à « faire connaître les réalisations remarquables de l’architecture au quotidien ». Elle se donne également pour objectif de « créer une émulation » en récompensant des trinômes associant maître d’ouvrage, architecte et entreprises.

Cette deuxième édition a plus particulièrement mis l’accent sur la démarche environnementale et la notion de développement durable. Elle a enregistré une participation en forte croissance, le nombre de dossiers présentés ayant évolué de 11 à 23. « Cela signifie que l’information est mieux passée, mais aussi qu’il y a plus de réalisations à montrer que lors de la première édition, se félicite Catherine Grange, directrice du CAUE. On sent un intérêt nouveau de la part des architectes pour la maison individuelle. »

Trois réalisations ont été primées dans les catégories habitat collectif, réhabilitation et habitat individuel (voir ci-dessus). Quatre autres ont reçu des mentions(1). Une exposition itinérante, inaugurée le 4 mars au pont du Gard, met en scène l’ensemble des dossiers candidats. Le CAUE projette également l’édition d’une plaquette, qui rassemblera les réalisations présentées lors des deux éditions du concours.

(1) Mention « pierre et bois » pour une construction neuve à Saint-Théodorit (maître d’ouvrage : Vincent Pelatau/architecte : Benoît Gillet/entreprise : Différence Bois). Trois mentions spéciales pour une réhabilitation à Manduel (Séverine Tan/Michel Escande/Ispizua), une construction neuve en garrigue nîmoise (Morel/Morel/Socotpa) et construction neuve à Sanilhac (Bargeton/Breguiboul et Grenier/Bargeton).

ENCADRE

Habitat individuel

Un volume unique, posé sur un terrain pentu. Le bâtiment décolle du sol en son extrémité nord, laissant le terrain filer sous la maison. L’apparente simplicité des formes, le revêtement en bois, le soin apporté au traitement du toit, véritable cinquième façade, traduisent une volonté de fondre la maison dans le paysage et de respecter l’environnement déjà bâti.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : M. et Mme Piro.

Architecte : Christian Piro.

Entreprise : Tradition Cévenole (gros oeuvre), Rubbo (menuiserie et bardage bois).

Lieu : Calvisson.

ENCADRE

Habitat collectif

Le Félibrige est un programme de 36 logements sociaux PLUS construit à Nîmes par Un Toit pour tous. L’immeuble aligne sa volumétrie sur les constructions voisines. Ce souci d’insertion s’accompagne d’une réflexion sur l’espace domestique : chaque logement bénéficie d’une terrasse ou loggia,

qui assure la transition avec l’extérieur et joue le rôle de barrière acoustique.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : SA Un Toit pour tous.

Architecte : Luc Bréguiboul.

Entreprise : Dumez Sud.

Lieu : Nîmes.

ENCADRE

Réhabilitation-extension

Une lame de bois de 3 m de large, glissée entre deux pavillons identiques, en surélévation du garage. La solution retenue pour agrandir cette villa de Saint-Christol-lès-Alès a permis de créer une pièce supplémentaire et de modifier l’image du bâtiment. Ecriture soignée, budget modeste (30 000 euros TTC) : une réalisation jugée « exemplaire » par le jury du concours.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : M. et Mme Meynen.

Architectes : Laurence Dany, Marc Febvay.

Entreprise : Différence Bois (ossature menuiserie).

Lieu : Saint-Christol-lès-Alès.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X