Territoires

Gard La santé retrouvée de l’OPH départemental

Mots clés : Risque sanitaire

L’OPH Habitat du Gard devrait connaître en 2015 une activité record, avec 421 logements livrés. Ce chiffre est d’autant plus significatif que l’office n’en produisait quasiment plus il y a dix ans avec trois logements livrés en 2002, 27 en 2003. « La situation était catastrophique, confirme Denis Bouad, président de l’établissement et nouveau président du conseil départemental du Gard. L’office était soumis à un plan de redressement, le compte de résultat était inférieur à 250 000 euros. L’alternative était la suivante : soit dépérir, soit renégocier la dette et augmenter les loyers pour retrouver de l’oxygène et faire du développement. » Dix ans plus tard, les résultats sont là : Habitat du Gard a livré 1 536 logements entre 2004 et 2014. Le montant des loyers a augmenté de 37 % sur cette période, celui des impayés a chuté de 48 %. L’OPH a presque triplé son budget d’investissement (96 millions d’euros en 2014), tout en limitant à 48 % la hausse des dépenses de fonctionnement (85 millions). L’autofinancement, tombé à 516 000 euros en 2003, a atteint 6,4 millions d’euros en 2014. La même année, Habitat du Gard a absorbé l’OPH de La Grand’Combe et ses 950 logements.

9,3 millions d’euros pour Corot. L’office gère aujourd’hui 15 337 logements. L’activité des années à venir sera en partie centrée autour du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), dit « Anru 2 ». Ce dernier, encore en gestation, devrait concerner Nîmes (quatre quartiers), Bagnols-sur-Cèze, Vauvert et Beaucaire, et touchera près de la moitié du parc de l’OPH. Avant cela, une grosse opération reste à engager dans le cadre de l’Anru 1 : la restructuration de la résidence Corot, dans le quartier Pissevin, à Nîmes. Ce chantier de 9,3 millions d’euros comprend la démolition de 50 logements et la réhabilitation complète des 124 logements restants. L’office l’a confié en conception-réalisation à Dumez Sud associé à l’architecte Yann Bay. Les travaux doivent débuter en décembre 2015.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X