Territoires

Gard-Hérault Les services de l’Etat retoquent le plan Vidourle

L’EPTB (établissement public territorial de bassin) Vidourle va devoir reprendre le dossier de l’aménagement de la rive droite du fleuve, un projet de 20 millions d’euros destiné à protéger Lunel et Marsillargues contre les crues. Après avis négatif de la commission d’enquête, les services de l’Etat considèrent en effet que le dossier « ne peut pas faire en l’état l’objet d’une déclaration d’utilité publique ».

Report d’un an.

Cette décision devrait retarder d’un an la mise en chantier, initialement prévue fin 2016. Le projet prévoit le confortement de la digue du pont de Lunel à Marsillargues, la création d’un déversoir, la protection des deux agglomérations par des digues de second rang et la mise en place d’un dispositif de ressuyage des plaines de Marsillargues.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X