Règles techniques

FUITE DE COUVERTURE DE GRANDS ÉLÉMENTS: TOITURE SÈCHE

Mots clés : Second oeuvre - Toiture

Le constat

Infiltrations aux raccords d’éléments.

Mise en charge des éléments de récupération d’eau, dont les chéneaux.

Risque de corrosion des chéneaux.

Le diagnostic

Les ouvrages concernés par cette fiche sont, pour la plupart, des couvertures réalisées avec des plaques nervurées issues de tôles d’acier galvanisé, dite sèches, en l’absence de recouvrement par un isolant et une étanchéité.

Les défauts d’étanchéité entre les différents éléments composant une toiture peuvent survenir entre plaques elles-mêmes, entre plaques métalliques et plaques PRV (polyester renforcé de verre), entre partie courante de la toiture et chéneaux et enfin entre partie courante et émergences (pénétration).

Les causes d’infiltration rencontrées sont multiples et peuvent provenir :

D’une incompatibilité entre différents éléments assemblés, notamment le rythme des ondes ; D’un défaut d’entretien des chéneaux...

Vous lisez un article de la revue CTB n° 355 du 09/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X