Architecture

FRÉDÉRIC DELANGLE RELIT LE PAYSAGE PARISIEN

Quand certains photographes d’architecture désirent s’émanciper de la commande pour évoluer vers une écriture plus artistique, Frédéric Delangle revendique pleinement sa double casquette : « C’est en travaillant à 50 % pour des travaux de commande et à 50 % sur des séries personnelles que je trouve mon équilibre. J’aime la contrainte de photographier un bâtiment que je n’ai pas choisi ou que je n’apprécie pas forcément, car je trouve ma liberté ailleurs. » C’est alors qu’il étudie la photographie à Paris 8 qu’il nourrit des liens d’amitié avec de futurs architectes et développe un vif intérêt pour le patrimoine bâti et le paysage urbain. Aujourd’hui, il assure partager une langue commune avec les architectes : « J’ai l’impression d’avoir le même fonctionnement intellectuel : on se comprend tout de suite.» Les agences TOA, Atelier du Pont ou Jean Bocabeille font partie de ses commanditaires réguliers ; et il a répondu à plusieurs cartes blanches, des suivis de chantiers sur la durée, pour divers clients dont Paris Habitat. C’est également une carte blanche que l’agence Wilmotte lui a confiée sur le thème de Venise....

Vous lisez un article de la revue AMC n° 262 du 14/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X