Entretien

Fortifications. Le tourisme s’accorde avec la biodiversité

Mots clés : Démarche environnementale - Tourisme

Bel exemple de coopération européenne, le projet « Murailles et Jardins » a fédéré un territoire de quatre pays entre 2008 et 2014. L’approche pluridisciplinaire aboutit à des règles sans frontières de protection et de conservation des sites fortifiés.

L’échelle européenne enrichit la réflexion sur l’avenir des fortifications, malgré le passé conflictuel et les particularismes liés à l’Histoire, au contexte géomorphologique et aux différences de construction des fortifications : bastions d’origine italienne, sites fortifiés entourés d’eau, conçus par les Hollandais, ou citadelles Vauban mixant les deux principes.

Héritage militaire.

« Murailles et Jardins » s’est déroulé entre 2008 et 2014, a réuni vingt-deux partenaires issus de quatre pays – France, Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne – et s’est intéressé, d’une part, au paysage et à la gestion écologique des sites fortifiés, et d’autre part à leur valorisation culturelle et touristique. Le projet, coordonné par le département du Nord, concerne le secteur constitué de la plaine du nord de la France, de la Flandre, du sud des Pays-Bas et de la côte est de l’Angleterre, qui se caractérise par l’une des plus fortes densités de villes ou de sites fortifiés d’Europe. Ont fait partie de...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 382 du 11/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X