Management Recrutement

Formations initiales : le négoce est bien pourvu

Mots clés : Apprentissage - Apprentissages - Distribution - Education - Formation continue - Hygiène et sécurité du travail

Du CAP aux licences professionnelles en passant par les fameux BTS, le secteur du négoce peut aisément recruter des jeunes opérationnels issus de la formation initiale.

Les métiers et leurs formations initiales – mais c’est aussi le cas des mêmes formations en alternance – ont, dans le secteur du B to B, une caractéristique commune, celle de la double compétence. « Selon le cursus choisi, explique Perrine Chatelan, chef de projet Communication formation initiale à la CGI, la formation fournit aux étudiants les bases commerciale ou logistique, tandis que, dans le même temps, des cours spécialisés ainsi que des stages en entreprise apportent le volet “ technique ” lié au secteur d’activité. A ce titre, le BTS TC en est le meilleur éclairage. » Toute formation à double compétence peut ainsi s’appliquer au secteur du négoce pour le Bâtiment, que ce soit les Bac pro, un BTS, une licence pro ou un master pro. Par exemple, les formations commerciales destinées au commerce de gros forment à des métiers de vendeur ou commercial « conseil », donc spécialisé. La plupart de ces formations sont adaptées aux équipements pour le Bâtiment, à partir du moment où l’option choisie lors de la formation est concordante : en filière commerciale, l’étudiant peut se spécialiser dans le négoce pour le Bâtiment, selon l’option choisie. En filière logistique, les formations s’appliquent aux métiers logistiques du secteur du négoce pour le Bâtiment.

Filière commerciale : un large choix

Pour le métier de vendeur-conseil (en magasin/entrepôt ou en showroom), le Bac pro vente s’adapte parfaitement. Il suffit d’y ajouter une option propre aux équipements pour l’industrie. Pour un niveau requis de CAP ou BEP, cette formation est destinée à former des représentants chargés de prospecter une clientèle, capables de vendre un produit, de fidéliser une clientèle.
Les commerciaux itinérants ou technico-commerciaux pourront suivre le fameux BTS Technico-commercial avec l’option adaptée, selon les entreprises. Comme le souligne Perrine Chatelan : « Nous soutenons particulièrement le BTS TC car les diplômés sont opérationnels immédiatement et cette formation leur permet également s’ils le souhaitent d’intégrer aisément une licence pro et un master pro pour devenir chef de zone, chef d’agence, directeur commercial… ». On compte actuellement près d’une centaine de BTS de ce type qui accueillent des étudiants ayant des profils variés, dont une grande part venant d’un baccalauréat à dominante commerciale (STG) ou à dominante industrielle (STI). Refondée en 2006 (arrêté du 23-08-2006 JO du 02-09-2006), la formation est particulièrement appréciée par les négociants,...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 336 du 01/10/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X