Régions Toulouse

Formation génie civil et géotechnique à l’université

Mots clés : Apprentissages - ERP sans hébergement - Géotechnique - Travaux publics

A la rentrée prochaine, l’université Toulouse III Paul-Sabatier formera, au sein de son école d’ingénieur, Université Paul-Sabatier sciences, ingénierie et TECHnologie (Upssitech), une promotion de 40 étudiants dans la spécialité « génie civil et géotechnique » (GCEO). La commission des titres d’ingénieur vient, en effet, d’accréditer cette formation qui recrute, sur dossier et entretien, au niveau bac + 2. Comprenant 30 % de cours dispensés par des professionnels, elle vise à apporter aux étudiants les fondamentaux, tout en les préparant au monde de l’entreprise à travers des études de cas et des stages obligatoires : trois mois en deuxième année et cinq mois en dernière année. Des séjours obligatoires à l’étranger complètent le cursus. L’Upssitech a l’ambition de donner à ces futurs ingénieurs les outils pour assurer la maîtrise d’œuvre et conduire des systèmes de production dans le domaine du BTP en intégrant les facteurs techniques et économiques du projet, ainsi que la maîtrise énergétique et la protection environnementale. Ils seront aussi capables de traiter la gestion des ressources naturelles du sol, les risques naturels, le stockage et la remédiation des sols. « Nous voulons former l’ingénieur conducteur de travaux. Il n’est pas destiné à faire des calculs. Cela ne l’empêchera pas de travailler dans des bureaux d’études, de gérer des carrières ou de conduire des chantiers de dépollution de sols », précise Jean-François Cubaynes, directeur de la formation « génie civil et infrastructures ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X