Régions Haut-Rhin

Fondations techniques pour le serpent du Petit Prince

Mots clés : Fondation

Soixante-quatre pieux forés tubés, posés à 5 m de profondeur, donnent son assise au « Serpent », la nouvelle attraction du parc touristique du Petit Prince, à Ungersheim. Le sol argileux-graveleux spécifique à cette partie du site proche de ruisseaux et de la nappe phréatique a justifié ce choix technique. Au-dessus de ces fondations, le nouveau grand 8 repose sur un socle béton de 1 m d’épaisseur. La configuration du lieu n’accordait à certains de ses éléments qu’une tolérance de 25 mm pour leur pose, qui a été réalisée à l’aide de GPS.

Le Serpent, qui monte à 10 m, a mobilisé 40 tonnes d’acier et 1,55 million d’euros HT sur les 4 millions d’investissements du parc privé dans le développement de son offre pour sa nouvelle saison. Sa construction a associé l’entreprise Mader aux bureaux d’études Sedime (technique) et Tekto (génie civil).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X