[TO] Règles techniques

FONDATIONS Recéper avec un mortier expansif

Mots clés : Produits et matériaux - Technique de construction

Réputée pour l’importance des travaux de mise en oeuvre de pieux, l’autoroute A43 a été le théâtre d’une expérience innovante en matière de recépage. Sur la partie du chantier réalisée par l’entreprise Fougerolle-Ballot, la société Recepieux a fait la démonstration de son procédé à base de mortier expansif Celtamex de Nitro-Bickford, une formulation à base de chaux vive qui prend 2,5 fois son volume. Intérêt : un recépage sans attaque mécanique susceptible de fissurer la tête des pieux, sans altération des aciers, dans un délai réduit et avec une diminution des risques d’accidents.

Gain de trois jours tous les quatre pieux

La procédure réclame une préparation simple. La cage d’armature est équipée à ses extrémités de manchons de mousse expansée, avant d’être glissée dans le puits de forage de 1 200 mm de diamètre. Après le coulage, une araignée est glissée dans le béton frais. Cet outil est constitué d’une couronne supportant sept tiges métalliques de 1 m de haut, recouvertes d’un tube de mousse et terminées par des pattes en forme d’entonnoir qui servent à diffuser le Celtamex.

L’araignée est retirée dès que le béton a commencé sa prise, en dégageant en tête du pieu des réservations d’un diamètre de 26 mm, dans lesquelles est versé le Celtamex. Ce mortier se diffuse horizontalement, et, après une heure et demie, une fissure apparaît sur le pourtour de la tête de pieu, indiquant sa désolidarisation.

La partie de béton à recéper est retirée par traction avec une pelle, grâce à deux épingles noyées dans le béton : la masse coulisse sur les manchons de mousse du ferraillage. « Ce mode d’intervention assure un gain de délai de trois jours tous les quatre pieux », estime Dominique Fonfrede, directeur commercial de Recepieux. Sur le chantier test de l’A43, 8 kg de Celtamex ont été nécessaires pour chaque pieu. La société Recepieux diffuse l’expérience de ce procédé breveté auprès des entreprises de fondations dans le monde entier.

PHOTO : Le recépage par béton expansif interdit la fissuration des têtes de pieux et offre un gain de délai.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X