Entretien

Flore indésirable. Vers un désherbage « écologiquement correct »

Mots clés : Aménagement paysager - Espace vert - Qualité de l'eau, de l'air et du sol

Si les « herbes folles » ne sont pas forcément acceptées partout, reste à savoir comment s’en débarrasser sans porter atteinte à l’environnement.

La gestion des « mauvaises herbes » constitue un enjeu fort, surtout lorsqu’il s’agit de s’orienter dans une démarche de réduction de l’usage des produits chimiques et de préservation de la richesse des milieux. Plusieurs études menées par Plante & Cité rappellent ainsi que la plus grande partie des interventions phytosanitaires menées par les collectivités territoriales concerne avant tout le désherbage de leurs espaces publics (voiries, cimetières, terrains de sports, espaces verts d’agrément). La tendance est encore plus forte lorsqu’il s’agit d’espaces d’accompagnement de voies de communication (routes, voies ferrées…).

Communication adaptée.

Les objectifs visés par les plans de désherbage sont variables selon les acteurs et les lieux concernés : assurer la sécurité des usagers (voirie, site industriel…), éviter la dégradation des ouvrages, préserver les milieux vis-à-vis d’espèces considérées comme envahissantes, conserver la valeur paysagère d’un aménagement. Pour faire...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 332 du 05/09/2010
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X