Conception

Fleurissement hors sol. Des contenants et des structures.

Mots clés : Aménagement paysager - Mobilier urbain - Produits et matériaux

Sur les sites minéralisés à l’extrême, bacs, suspensions et treillages permettent d’introduire des morceaux de nature là où les plantations en pleine terre sont impossibles.

Rares sont aujourd’hui les communes, petites, moyennes ou plus importantes, à ne pas développer une véritable politique d’embellissement de leurs espaces publics. Motivés depuis quelques années par une volonté certaine d’introduire, chaque fois que cela s’avère possible, des morceaux de nature dans des contextes urbains souvent difficiles, élus et agents des services municipaux usent alors de toutes les solutions techniques disponibles. Parmi celles-ci, le fleurissement reste la plus éprouvée et la plus appréciée, à la fois des habitants et des touristes. Tout n’est pourtant pas aussi simple que cela, les caractéristiques des espaces concernés ne permettant pas obligatoirement la mise en place de réalisations dites « en pleine terre ». Dès lors, s’impose l’installation de contenants, afin d’accueillir les décorations florales imaginées par les acteurs du fleurissement municipal.

Éviter la surenchère.

Comme tout projet d’aménagement et d’équipement de l’espace public, celui d’un fleurissement hors sol doit être précédé d’une étude de conception précise prenant en compte toutes les données qui...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 322 du 05/09/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X