Actualité

Fins de chantier pour les TP

Mots clés : Bois - Gestion des déchets - Maîtrise d'ouvrage - Réseau routier - Transport ferroviaire - Travail

-Le calendrier des livraisons d’ouvrages importants des derniers mois de l’année confirme les prévisions. -Les mises en service de routes et autoroutes marquent une pause de l’activité des travaux publics. -Par contre, les livraisons de bâtiments devraient augmenter en nombre et en volume à partir de 1999.

Le second semestre de 1998 est marqué par un nombre important de fins de chantiers routiers. Convergence des calendriers respectés et de ceux ayant accumulé du retard, des projets de grande ampleur vont être livrés d’ici au mois de décembre. Derrière eux, peu de nouveaux chantiers en perspective. Même en région Rhône-Alpes, où l’A51 se poursuit, les remises en cause de liaisons autoroutières se multiplient, et l’A43-« La Maurienne » est confrontée aux difficultés de son maître d’ouvrage. Malgré l’A89 et la suite de l’A75, malgré l’avancement de la route des Estuaires, certains corps de métiers vont connaître une baisse d’activité dès 1999, et se préparent à de difficiles mutations.

Au contraire, dans le domaine du bâtiment, la livraison de la très imposante opération du Parlement européen de Strasbourg fait figure d’exception : peu de fins de chantier marquantes en Ile-de-France, aucune en Rhône-Alpes, ni en Paca, ni en Nord Pas-de-Calais. Les fruits de la crise sont peu nombreux et de petite taille. Les grands travaux de bâtiment sont en cours, se lancent ou se préparent…

NDLR. Nous vous indiquons dans la liste ci-contre : la nature de l’ouvrage, sa localisation, sa date annoncée de livraison ou de mise en service, son coût TTC sauf indication contraire, et son maître d’ouvrage.

AEROPORT DE FRET, EUROPORT DE VATRY (MARNE). Travaux préliminaires et implantation d’entreprises (JHC logistique, Air liquide). Livraison : fin d’année. Coût de construction : 234 millions. Conseil général de la Marne.

AUDITORIUM DE DIJON, salle de spectacles de 1 600 places. Livraison : fin septembre 1998. Coût de construction : 330 millions HT. Ville de Dijon.

AUTOROUTE A29 section Yvetot-Saint-Saëns en Seine-Maritime, 32 km, 25 ouvrages d’art dont deux ponts-rails. Livraison : fin novembre. Coût : 1,3 milliard HT. Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN).

AUTOROUTE DU PONT DE NORMANDIE A L’A13 (échangeur de Beuzeville) en Basse-Normandie : 16,8 km, 14 ouvrages d’art, dont viaduc de la Rivière Saint-Sauveur. Livraison : fin novembre. Coût : 763 millions HT. Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN).

BIBLIOTHEQUE FRANCOPHONE MULTIMEDIA. Limoges. Mise en service : 15 septembre. Coût : 143 millions. Ville de Limoges.

BOULEVARD PERIPHERIQUE EST DE LILLE. Liaison deux fois 5 voies, 3,3 km, 5 échangeurs, 15 ouvrages d’art. Livraison 18 décembre. Coût : 1,2 milliard.

CENTRE TECHNIQUE DU BOIS ET DE L’AMEUBLEMENT (CTBA), Pôle construction, à Bordeaux. Livraison en plusieurs phases du premier septembre au 15 novembre. Coût : 240 millions. Conseil régional d’Aquitaine.

FACULTE DE MEDECINE-PHARMACIE DE ROUEN. Ouverture : début octobre. Coût : 310 millions. Conseil régional de Haute-Normandie.

HOPITAL EUROPEEN GEORGES-POMPIDOU, 120 000 m2 de SHON dans le XVe arrondissement de Paris. Livraison : 15 octobre 1998. Coût : 1,6 milliard de francs. Assistance publique des hôpitaux de Paris.

HOPITAL PEDIATRIQUE PURPAN. Toulouse Purpan. Ouverture : début octobre. Coût : 260 millions. Hôpitaux de Toulouse.

IMMOBILIER DE BUREAUX ET LOGEMENTS SUR L’ILOT EDOUARD-VII, 55 000 m2 de bâtiments dont l’Olympia, dans le IXe arrondissement de Paris. Livraison : 31 décembre 1998. Coût : 1 milliard de francs. Société générale.

METEOR, nouveau métro parisien entre Bibliothèque nationale de France et Madeleine. Livraison : 14 octobre 1998. 6,1 milliards de francs. RATP.

PAPETERIE DE GOLBEY, dans les Vosges (extension). Livraison : janvier 1999. Coût : 400 millions (génie civil, hors investissements machines). Norske Skog Golbey.

PARLEMENT EUROPEEN – IPE IV. Strasbourg. Livraison à partir de la fin septembre. Coût 3,1 milliards HT, dont coût de construction 1,96 milliard. Société d’équipement de la région de Strasbourg (Sers).

PARLEMENT DE BRETAGNE. Livraison du gros oeuvre : Eté 1998. Coût : 120 millions.

STATION D’EPURATION DE TOUGAS. Nantes. Livraison fin 1998. Coût : 450 millions. Syndicat d’assainissement de l’agglomération nantaise.

UNITE DE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES avec incinération (lit fluidisé rotatif) de Gien. Mise en service en octobre. Coût : 200 millions. Syndicat intercommunal de traitement des déchets du Giennois.

VIADUC DU TGV MEDITERRANEE DE LA GRENETTE, de Saint-Geniès et du Gardon, premier pont d’Avignon ; tunnels de Marseille, de Tartaiguille et de Saint-Geniès, sur la ligne du TGV Méditerranée, entre Valence et Marseille. Livraison avant janvier 1999. Coût : plus de 1,5 milliard de francs (sur un total de 25 milliards). Réseau ferré de France.

PHOTOS :

L’auditorium de Dijon, élément phare de la restructuration du quartier du parc des expositions, doit pouvoir prétendre à l’une des meilleures acoustiques au monde. Maître d’oeuvre : Arquitectonica (Miami/Etats-Unis).

L’îlot Edouard-VII, près du palais Garnier à Paris, a été médiatisé par la présence de l’Olympia, la célèbre salle de spectacles reconstruite à l’identique en six mois. Il s’agit d’une réhabilitation lourde sur 1,5 ha, comprenant un hôtel, des bureaux, des commerces de luxe et un théâtre, à la place de l’ancien siège de la Société générale.

La délocalisation du pôle construction du Centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA) permet de regrouper à Bordeaux des activités structures bois, biologie et environnement et de leurs laboratoires de physique, de mécanique, de chimie et de biologie. 9 000 m2 de bâtiment nouveau à structure bois se joignent aux 3 000 m2 existants. Architecte : Alain Loisier, Philippe Pascal, cabinet Art’ur.

La nouvelle ligne de TGV a nécessité 500 ouvrages d’art sur 295 km, dont la plupart seront achevés dans les prochaines semaines. La beauté des paysages traversés a poussé le maître d’ouvrage à soigner l’architecture, comme ici pour le viaduc de la Grenette (Jean-Pierre Duval).

Météor est un métro automatique, qui va traverser des stations « cathédrales », dont les équipements ont été particulièrement soignés, par souci de sécurité. Un travail remarqua-ble a été réalisé sur les bétons : aspect mat, satiné, ou miroir. Ici : la station Tolbiac-Masséna.

Le viaduc de la rivière Saint-Sauveur à Honfleur, est le plus important des ouvrages d’art qui relieront le pont de Normandie à l’A13. Maillon indispensable de la route des Estuaires, il compte neuf arches de trente mètres.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X