Actualité Secteur minier

Finning peine au Canada

Finning, le représentant de la marque Caterpillar en Grande-Bretagne, dans trois pays d’Amérique du Sud et sur la moitié du Canada, connaît quelques difficultés. C’est son activité canadienne qui souffre le plus, avec une baisse des ventes de matériels de 35 % enregistrée à la fin du troisième trimestre de 2015. Conséquence : entre 2014 et 2016, Finning a fermé 27 sites, occasionnant le licenciement de 1 100 personnes. L’industrie pétrolière est bien sûr à l’origine de cette dégringolade. Les ventes de matériels Caterpillar avaient été propulsées vers des sommets par l’exploitation des sables bitumineux. Las ! La chute soudaine des cours du pétrole rend cette activité peu rentable, et les capitaux qui y ont été investis risquent fort de partir en fumée… C’est vrai autant pour les exploitants de champs pétrolifères que pour leurs fournisseurs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X