Technique et chantier

Filigrane de bois (zoo Korkeasaari, Finlande)

En 2000, le zoo Korkeasaari lance en association avec le syndicat du bois finnois un concours d’idées en vue de réaliser une tour d’observation dans le zoo. Ce concours s’adresse aux étudiants en architecture de l’université de technologie d’Helsinki. Perchée à 80 m au-dessus de la mer, sur un site rocailleux et boisé, la tour doit offrir une vue panoramique sur la capitale, sur la rive en face. Lauréat du workshop, Ville Hara, architecte depuis, propose une structure délicate et légère en lamellé-collé de sapin, qui s’affranchit de l’orthogonalité au profit d’une forme curviligne proche de la nature.

La structure autoporteuse est mise au point à l’aide d’une modélisation en 3 D et d’une maquette de 2 m de hauteur (échelle 1/5ème) qui permet d’étudier le comportement d’une latte de bois au cintrage.

Ces essais réalisés, la tour est construite en trois mois à l’été 2002 par huit étudiants en architecture qui, encadrés par des professionnels, effectuent leur stage « chantier », obligatoire dans l’enseignement de l’architecture en Finlande.

Ce tressage apparemment complexe est réalisé simplement. La tour de 10 m de haut assemble 72 lattes, préfabriquées en usine et précourbées selon 7 modèles de cintrage. Elles sont toutes de même longueur (14 m) et de même section, carrée (60 mm par 60 mm) : des dimensions calculées pour permettre la déformation du lamellé-collé sous l’effet de la torsion.

Les lattes sont articulées au sol sur des platines en acier galvanisé, qui règlent au cas par cas la direction de chacune. Au cours du chantier, elles ont été provisoirement attachées au sommet, le temps qu’elles prennent leurs formes définitives sous l’effet d’un appareil à vapeur. Ce principe d’étuvage est traditionnel dans les constructions navales : chaque latte est emmanchée dans un tube de protection à l’intérieur duquel l’étuvage opère pendant une à deux heures. En raison du nombre de connexions (600 au total), leur assemblage est résolu par de simples boulons en acier galvanisé, tous identiques.

En l’absence de protection en toiture, cette enveloppe doit pouvoir sécher rapidement. Les planchers sont donc constitués d’un lattis de bois ajouré, reposant comme les escaliers sur une structure en lamellé-collé. Un cocktail d’huile de lin, de citron et de pigment blanc protège la structure de l’humidité et des rayons UV. D’ici à cinq ans, le bois se grisera, confondant le belvédère dans ce paysage de bouleaux et de roches.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : zoo Korkeasaari ; PWD (département des travaux publics d’Helsinki), assistant à maître d’ouvrage.

Maîtrise d’oeuvre : Ville Hara, architecte ; Hannu Hirsi, Lauri Salokangas et Nuvo Engineering, ingénieurs.

Surface : 82 m2.

Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X