Régions ACHÈRES

File biologique : chantier lancé

Le syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap) a posé la première pierre de l’unité de traitement biologique de l’usine d’épuration Seine-Aval. Les travaux (777 millions d’euros, quarante mois) ont été attribués au groupement OTV/Degrémont/Eiffage/Vinci/Weizmann et Lelli (architectes). Le nouvel équipement se composera de deux files parallèles : la biofiltration pour la prise en charge de 80 % des volumes entrants et la file membranaire pour la dépollution des 20 % restants. Cette opération précède la refonte du traitement des boues, dernière étape de la modernisation de l’usine. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X