Régions Finistère

Feu vert pour la centrale combinée gaz de Landivisiau

Mots clés : Gaz

La Commission européenne a autorisé l’aide que la France veut octroyer à la Compagnie électrique de Bretagne (consortium entre Direct Energie et Siemens) pour la construction d’une centrale électrique alimentée au gaz à Landivisiau (Finistère). L’appel d’offres avait été remporté en 2012 et un accord comprenait notamment le versement d’une subvention de 94 000 euros par mégawatt par an sur une période de vingt ans, en contrepartie d’une obligation de production à la demande du gestionnaire du réseau. L’autorisation est cependant soumise à une condition : la Compagnie électrique de Bretagne ne pourra pas vendre l’électricité produite à EDF.

Sécuriser le système électrique breton. Dans un communiqué, Direct Energie espère désormais « un traitement rapide des recours déposés sur les autorisations du projet dont la construction, sous cette réserve, pourrait démarrer au premier semestre 2018 ». Rappelons que quelque 450 millions d’euros d’investissements sont en jeu dans ce projet controversé, mais qui doit permettre de sécuriser le système électrique en Bretagne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X