Tribune libre

Faut-il craindre l’ubérisation du secteur immobilier locatif ?

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

La tectonique du digital. Aucun secteur d’activité n’échappe à l’arrivée du numérique. Celui de l’immobilier locatif a de quoi s’émouvoir : Airbnb, cette plateforme de location de meublés entre particuliers, compte parmi les phénomènes les plus marquants. Dès l’été 2016, Airbnb annonçait que la plateforme s’ouvrirait aux locations nues, c’est-à-dire au marché le plus profond (1,5 million de locations par an). Un autre protagoniste, Le Bon Coin, dont le tiers des annonces et du trafic est fondé sur la transaction résidentielle, atteste que les affaires se font avec ou sans intermédiaire : particuliers et professionnels cohabitent parfaitement sur le même site. Jusqu’à Orpi direct, qui prévoit l’ouverture de son site aux annonces des particuliers.

La réaction des pros. Les acteurs de la location ont pris conscience que la vitrine physique n’est plus à l’origine que d’une transaction sur dix. Sans oublier la presse papier qui...

Vous lisez un article de la revue Operations Immobilieres n° 90 du 24/11/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X