Actualité

Exubérance colorée dans la ville de Panama

Dans la ville de Panama, à l’entrée du célèbre canal, un allègre origami de surtoitures colorées porte la griffe de l’architecte américain Frank Gehry. Après dix ans de chantier, ce Musée de la biodiversité (4 000 m 2 ) devrait ouvrir ses portes prochainement. Installé au cœur d’un vaste parc botanique de plus de 3 hectares, il proposera, au travers d’un « Panamarama » – succession de huit salles thématiques -, un éclairage sur la biodiversité du continent sud-américain. Allégorie expressive des forces telluriques à l’œuvre pour faire jaillir des océans, voici 3 millions d’années, l’isthme de Panama, la morphologie chahutée de l’édifice, particulièrement visible depuis les nombreux navires qui croisent dans les parages, devrait faire du lieu une attraction touristique majeure. Le même Frank Gehry qui avait impulsé en 1997 « l’effet Bilbao » avec le musée Guggenheim réussira-t-il ici un doublé avec un semblable « effet Panama » ?

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X