Régions Loire-Atlantique

Expérimentations tous azimuts sur l’île de Nantes

Mots clés : Bois - Electricité - Établissements sportifs couverts

125 M€ Montant moyen annuel de travaux prévus jusqu’en 2022 dans les Pays de la Loire par RTE.

760 Contributions citoyennes postées dans le cadre du grand débat nantais « La transition énergétique, c’est nous ».

27 piscines publiques couvertes de Bretagne sur 110 sont chauffées au bois, dont 14 par une chaufferie dédiée.

Quel drôle de paradoxe. C’est dans une de ces « boîtes à chaussures » qui poussent le long des entrées de ville de la France moche que s’invente peut-être la ville de demain. Depuis quelques mois, l’équipe de What time is IT (WT2IT), menée par l’anthropologue Stéphane Juguet, a pris ses quartiers dans un ancien garage automobile au cœur de l’île de Nantes. Rebaptisé « Wattignies Social Club », ce dernier accueille la base vie d’Ilotopia, un des cinq dispositifs de coconception des espaces publics mis en place par la Samoa, l’aménageur de l’île de Nantes. « Nous faisons le pari de l’intelligence collective », affirme la présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland, qui a demandé à la Samoa d’engager sur la période 2017-2023 un dispositif exploratoire et modulable de la fabrication de la ville de demain. C’est ainsi qu’est né le programme « Ile de Nantes – Expérimentations ». A travers lui, Jean-Luc Charles, directeur de la Samoa, espère faire émerger « un urbanisme des usages, de la quotidienneté ».

Rues connectées. Ce programme regroupe plusieurs dispositifs comme « Faites le parc », une série d’expérimentations collectives d’usages pour préfigurer les aménagements du futur grand parc de l’île de Nantes. Il comprend aussi un projet de rues connectées et d’espaces partagés (à partir de septembre 2017 sur le périmètre des berges nord), ou encore les tiers-lieux créatifs, des espaces de travail nouvelle génération comme le Karting (créatifs), les Ecossolies (économie sociale et solidaire) et bientôt les Halles Alstom, qui seront gérées collectivement grâce au numérique.

De la pointe est au Quartier de la création, en passant par Beaulieu, le dispositif « Faites le quartier », soutenu dans le cadre du programme d’investissements d’avenir « Ville de demain », vise à stimuler les idées des habitants. Sur les thèmes de la convivialité, de la place des loisirs ou de la nature, les projets retenus seront accompagnés à partir de 2018 par la Samoa pour la réalisation de micro-aménagements d’espaces publics (projet « Ilo-voisins »). Enfin, le quartier République-Les Ponts bénéficiera d’un traite-ment particulier. « Il a été un peu délaissé dans les premières phases d’aménagement de l’île », reconnaît Jean-Luc Charles.

A travers la démarche Ilotopia, Stéphane Juguet entend « mettre en tension les imaginaires des personnes » pour réin-venter les espaces publics du quartier. Avec son collectif composé d’artistes, un bus aménagé et des outils de médiation bricolés, il va à la rencontre des « sans-voix » en organisant des rencontres à domicile, des visites immersives, des débats « hors les murs » ou autres ateliers (ré)créatifs. « L’objectif est de libérer la parole, mais surtout de passer du dire au faire », insiste-t-il. De fait, un programme découlera de cette phase de co-élaboration et sera à l’origine de la commande passée à la nouvelle maîtrise d’œuvre urbaine conduite par Jacqueline Osty et Claire Schorter. La phase d’études sera accompagnée par la mise en place de prototypes coconçus, voire construits, avec les habitants et les acteurs du quartier. Cette phase de prototypage, une première sur l’île de Nantes, permettra de tester les aménagements, les usages… avant d’adapter la commande.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X