Régions Moselle

Evapor dissoudra les graisses et lavera les sables

Spécialiste de l’assainissement, du curage des réseaux et des vidanges de fosses septiques, le groupe messin Malézieux (180 salariés pour 16 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009) s’apprête à mettre en service la première unité de valorisation de traitement des déchets liquides urbains de Lorraine sur la zone d’activité de Metzange, près de Thionville.

Valorisation routière

A l’étude depuis trois ans, le projet Ecopur Est, initialement prévu en joint-venture avec Veolia, reste orienté vers le lavage des sables et la dépollution des matières à fortes charges carbonées.
Dorénavant dénommée Evapor, l’unité mobilise un investissement de 6 millions d’euros, entièrement porté par Malézieux. « Le réacteur biologique à flux descendant, qui traitera essentiellement les produits de vidanges de fosses septiques et les résidus graisseux, constituera l’un des équipements les plus modernes de France. Il comportera un dispositif de récupération de chaleur au-dessus du bassin et valorisera les boues sous forme de compost ou d’épandage », précise Cédric Erb, futur directeur du site. Le bassin présentera une capacité annuelle de 25 000 tonnes de déchets graisseux non toxiques.
Confiés à la Société lorraine d’ingénierie, filiale thionvilloise d’Egis Eaux, les travaux s’achèveront en juillet 2011. Une première tranche, dédiée au lavage des sables de curage, entrera en service dès cet automne. La station aura, à terme, une capacité de 30 000 tonnes, destinées aux sous-couches routières.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X