Territoires

Eurométropole Strasbourg Le grand chantier de l’eau s’engage

Inscrit depuis plus de vingt ans dans le schéma directeur pour l’alimentation en eau potable de l’agglomération, le projet de nouveau champ captant au sud de l’Eurométropole entre en phase opérationnelle. Cet été marquera le début de la pose des 18 km de conduites qui relieront le nouveau point de pompage de Plobsheim au champ existant du Polygone situé plus au nord, dans le quartier strasbourgeois du Neuhof.

Sous la maîtrise d’œuvre de Safege, les trois tronçons, d’une longueur unitaire analogue, sont confiés à Eurovia, Ineo-Jean Lefebvre et Muller Travaux hydrauliques Alsace. Entité du groupe Sogea-Vinci Construction, cette dernière réalise le lot le plus technique, chiffré à 8,5 millions d’euros HT. « Il comprend quatre franchissements de cours d’eau, le raccordement à deux microtunneliers, un rabattement de un mètre de la nappe phréatique et la connexion à la commune d’Illkirch, le tout dans le respect de seuils de rejet dans le milieu naturel », détaille Philippe Lambert, chef d’agence. Les titulaires des trois lots se coordonnent pour assurer le rejet à son débit fixé jusqu’à 4 000 m3/heure.

Sécuriser l’alimentation.

Les 6 km réalisés par Muller sont jalonnés de 200 puits à 7,5 m de profondeur, dont 6 m dans la nappe rhénane. Leur pose durera environ un an. L’aménagement du nouveau champ captant proprement dit doit débuter à l’automne, l’Eurométropole en lance les appels d’offres jusqu’au 19 juillet. A sa mise en service en 2018, le site de Plobsheim doit sécuriser l’approvisionnement en eau de plus de 400 000 habitants de l’agglomération, qui dépend aujourd’hui à 80 % du seul champ du Polygone. L’ensemble du projet s’élève à 60 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X