Produits

Espaces contraints

Mots clés : Hôtels et pensions de famille

Dans les espaces de vie temporaires, chambres d’hôtel ou studios étudiants, -l’optimisation de l’espace est – plus encore en Europe – une voie de développement, comme l’a mis en lumière le salon NeoCon qui s’est tenu du 13 au 15 juin, à Chicago.

Aménager les espaces de vie urbains revient à relever le défi de créer du vide, celui qui permet la circulation comme celui qui facilite le repos. L’enjeu est stratégique pour les hôtels et résidences étudiantes, mais également dans l’habitat. Selon une étude sur les modes de vie des -Français menée par Ipsos en 2013, 20 % des sondés déclarent avoir besoin d’au moins 10 m2 supplémentaires ; en outre, 63 % d’entre eux aimeraient pouvoir changer leur espace de vie selon leurs besoins du moment, un pourcentage qui s’élève à 76 % pour les -personnes habitant un studio.

Les solutions, qui varient dans une fourchette de prix très étendue, apportent deux types de réponse : une justesse de dimensionnement par un effet de standardisation du sur-mesure et une modularité. La transformation des pièces inclut déjà des couchages escamotables, coulissant à la verticale (sous le plafond en journée), superposés et rabattables en armoire-lit. Les dispositifs sont autoportants ou à emprise murale. Dans les cuisines et salles de bains, certains équipements nécessitent une installation précise, du fait de raccordements à l’électricité ou à l’eau ; fins visuellement, voire dissimulés, ils conservent néanmoins performance et confort d’usage. Le petit mobilier, utilisé quotidiennement ou d’appoint, se veut minimaliste, multi-fonctionnel. Des tables à plusieurs hauteurs s’emboîtent ou se déplient, grâce à des rallonges discrètes. Une magie de la transformation est dans l’air du temps, l’offre autorisant des aménagements insoupçonnables au premier coup d’œil, du fait de caractéristiques à valeur ajoutée : l’adaptation aux usages se veut pliable, escamotable, gonflable, extractible.

Dotdotdot Frame Dotdotdot

Leonyd Davydov est parti d’un cadre en bois de frêne pour concevoir un mode de rangement évolutif. Le dotdotdot Frame mesure 200 x 74 x 4 cm (pour 8 kg) et peut être fixé à un mur ou posé. Quatre-vingt-seize trous permettent de glisser des chevilles (retenues dans le châssis par des anneaux en silicone) supportant des étagères ou un large choix d’accessoires. Cette unité peut être placée en tout lieu : entrée, chambre, ou...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 252 du 30/06/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X