Le mois

Éolien Le Ser contre-argumente

André Antolini, président du Syndicat des énergies renouvelables, défend les aérogénérateurs face aux récentes « attaques » de l’Institut Montaigne.

Le Syndicat des énergies renouvelables (Ser) et France Énergie éolienne (FEE), sa branche spécialisée, n’ont pas apprécié l’étude publiée cet été par l’Institut Montaigne, qui évaluait le surcoût du développement de l’éolien en France à 2,5 milliards d’euros à l’horizon 2020. Pour les professionnels du Ser, « la méthodologie, au demeurant contestable, et les hypothèses choisies conduisent, par construction, à exagérer le coût et à minimiser le bénéfice que représente l’éolien ». Certains arguments avancés par Vincent Le Biez – auteur de l’étude – manqueraient d’objectivité. Alors qu’un discours sur le déclin de l’éolien au profit de l’énergie solaire se fait entendre, un contre-rapport du Ser démontre le bien fondé du recours à l’énergie du...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 156 du 01/11/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X