Régions Bâtiment

Entretien avec Olivier Tommasini président de la FFB Hauts-de-France (1) – – « Une entreprise doit être rentable pour être pérenne »

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Entreprise du BTP - Marché de l'immobilier - Politique du logement - Travaux publics

7,9 mois d’activité, en moyenne, dans les carnets de commandes des entreprises de TP des Hauts-de-France.

13 % Croissance du nombre de logements neufs autorisés (18 368) en Normandie sur douze mois à fin juillet 2017. Dreal.

7 M€ HT Coût du dédoublement de la bretelle de sortie de l’A23, dont 3,3 M€ pris en charge par Immochan et Auchan.

Comment se porte le bâtiment dans les Hauts-de-France ?

Notre activité va mieux, en particulier dans la métropole lilloise et le sud de l’Oise, tourné vers Paris. Les chiffres tout juste publiés par la Cerc montrent une croissance de presque tous les indicateurs, y compris dans les départements les moins urbanisés. Le carnet de commandes des entreprises est meilleur, l’horizon dégagé. Au niveau national, le point d’inflexion sur l’emploi est dépassé avec plus de 15 000 emplois créés. Dans la région, ce n’est pas encore le cas : on enregistre une baisse de 0,9 % de l’emploi salarié au premier trimestre 2017 par rapport à l’année dernière. Dans les Hauts-de-France, le bâtiment embauche des intérimaires (+ 2,9 %) mais pas de CDI. Cela va donc...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5944 du 13/10/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X