Architecture

Enseignement ubiquitaire

Entre Rennes et Brest, le numérique rend possible des cours simultanés entre sites distants.

L’Université européenne de Bretagne (UEB) est une communauté qui fédère 23 établissements d’enseignement supérieur dans la région Bretagne. Elle a confié à l’atelier d’architecture Michel Rémon le soin de réaliser, à Brest et à Rennes, deux bâtiments neufs dans chaque ville pour l’opération « campus numérique ». Ceux-ci comportent : plateaux de tournage multimédia, amphithéâtres, salles visio-immersives, fab labs , locaux d’enseignement mutualisés, espaces de coworking , etc. L’objectif est de rassembler, par des moyens numériques dédiés, des intervenants éparpillés dans toute la Bretagne, permettant à la fois une mutualisation des compétences tout en évitant des déplacements incessants entre les différents sites. Plus concrètement, et bien qu’installés sur des sites géographiquement éloignés, ces quatre « modules » sont interconnectés et permettent la diffusion simultanée de cours ou de conférences sur les différents sites en temps réel. Ainsi, un intervenant, entendu dans tous les amphithéâtres, peut répondre aux questions de son auditoire démultiplié.

Unité de lieu. Le parti architectural adopté par Michel Rémon entend accompagner cette ubiquité généralisée en créant une « unité de lieu » : par leur conception d’ensemble, leur séquence d’entrée et leurs atriums, les bâtiments sont imaginés de façon identique. « Nous avons voulu créer cette “unité de lieu”, comme on dit pour le théâtre classique, en disposant la pièce maîtresse de chaque bâti ment, le grand hall en atrium, face au même élément fédérateur : le ciel de Bretagne. Ce ciel toujours en mouvement, devient le lieu commun partagé de nos quatre projets », explique Michel Rémon.

Le décor identique des quatre amphithéâtres centraux garantit aux auditeurs d’une conférence l’illusion d’une immersion parfaite dans l’ambiance sonore et visuelle. Une première en France, aux dires de l’architecte, rendue possible par la culture numérique ancrée de longue date en région Bretagne, notamment dans les Côtes-d’Armor, avec l’ancien Centre national d’études des télécommunications (Cnet) de Lannion et le Centre de télécommunications par satellite (CTS) de Pleumeur-Bodou, célèbre par son radôme immaculé émergeant du paysage.

Personne publique : UEB. Maître d’ouvrage : Breizh Connect. Mandataire : Eiffage Construction. Mainteneur : Quadrim. Architecte mandataire de la maîtrise d’œuvre: Atelier d’Architecture Michel Rémon. BET :Egis Bâtiments (TCE), Aco ustb (acoustique). Surface de plancher (deux bâtiments à Brest et deux à Rennes) : 10 900 m2. Montant des travaux: 23 millions d’euros HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X