Territoires Normandie

Enquête publique sur la ligne Serqueux-Gisors

Bloquée depuis plusieurs mois par le préfet du Val-d’Oise sensible à l’opposition des riverains, la modernisation du tronçon ferroviaire entre Serqueux (Seine-Maritime) et Gisors (Eure) est soumise à enquête publique jusqu’au 26 avril. Cette opération, dont le montant est estimé à 200 millions d’euros, est attendue par le port du Havre comme une alternative à la ligne directe Le Havre-Rouen-Paris, à même de démassifier le trafic fret vers le Bassin parisien et, au-delà, vers l’Est.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X