Territoires Normandie

Enquête publique sur la ligne Serqueux-Gisors

Bloquée depuis plusieurs mois par le préfet du Val-d’Oise sensible à l’opposition des riverains, la modernisation du tronçon ferroviaire entre Serqueux (Seine-Maritime) et Gisors (Eure) est soumise à enquête publique jusqu’au 26 avril. Cette opération, dont le montant est estimé à 200 millions d’euros, est attendue par le port du Havre comme une alternative à la ligne directe Le Havre-Rouen-Paris, à même de démassifier le trafic fret vers le Bassin parisien et, au-delà, vers l’Est.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X