Management et prévention

EMPLOI Ineo signe une seconde convention « Handicap » avec le fonds Agefiph

Mots clés : Accessibilité - Droit du travail - Entreprise du BTP - Hygiène et sécurité du travail

Garder le cap sur l’emploi des personnes handicapées. C’est sur la base de ce credo qu’Ineo (Groupe GDF Suez) a signé, le 8 juillet 2009, sa deuxième convention avec l’Association pour la gestion des fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph). Objectif : recruter, sur deux ans, 70 salariés handicapés, et en accueillir 20 en stage. L’entreprise s’était saisie de la question du handicap en 2004, avec la création de la mission « Phare » (Personnel handicapé : anticiper reclasser employer). « Entre 2007 et 2008, nous avons intégré 70 salariés handicapés, et en avons maintenu 40 dans l’emploi. Au-delà des objectifs fixés dans une première convention signée avec l’Agefiph», se félicite, Stéphane Randretsa, DRH d’Ineo. Mais entre-temps, la crise est passée par là… L’entreprise a dû revoir globalement ses objectifs de recrutement à la baisse. C’est pourquoi, sur l’embauche de salariés handicapés, Stéphane Randretsa escompte avant tout maintenir la dynamique engagée.

Sensibiliser au handicap

L’un des axes forts pour mener à bien cette mission : poursuivre les actions de communication au handicap en interne. Ineo a sensibilisé ses 14 500 salariés (journal interne, affichage…). Une approche pédagogique qui a porté ses fruits. « Depuis 2004, une centaine de personnes ont même déclaré spontanément leur handicap », ajoute le DRH. Parmi elles, certaines ont, ensuite, monté des dossiers de demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. En parallèle, l’entreprise a formé et sensibilisé la ligne managériale et 1 200 collaborateurs issus de la filière RH.

L’entreprise entend, pour la suite, conserver cette méthodologie. Mais pas question pour autant de se substituer aux encadrants. « Le recrutement, l’accueil, le suivi régulier des collaborateurs sur le terrain relèvent d’une vraie responsabilité managériale », précise le DRH de l’entreprise. Car pour celui-ci, rien n’est acquis. « Notre mission sera réussie quand elle sera pleinement portée par l’ensemble de la ligne managériale. Il nous faudra ainsi continuer à communiquer et à porter cette ambition. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X