Régions Brest

EMCC et Bouygues mèneront les travaux maritimes du port

Alors que les travaux terrestres ont débuté début janvier sur le chantier du futur terminal dédié aux énergies maritimes renouvelables (coût total estimé : 220 millions d’euros), la région Bretagne a retenu les entreprises qui réaliseront les deux premiers lots de travaux maritimes. Le marché du quai de 380 m et de sa plate-forme arrière de 4 ha est attribué à EMCC, avec Vinci Construction, Ménard agence ouest, la Société de Dragage international, Idra Environnement et GTM Ouest.

Digue d’enclôture de 860 m. Le marché de la digue d’en-clôture de 860 m, qui sera construite dans le prolongement du polder actuel, est confié à Bouygues TP RF, avec DTP, Liziard, Pigeon Bretagne sud, STPA, Sodraco et Keller Fondations spéciales. Reliée au quai, cette digue permettra de constituer le « casier » où seront stockés tous les sédiments marins dragués dans le port, soit 1,25 million de m3 .

Ces travaux spectaculaires et d’une grande technicité (résistance de 10 tonnes/m2 pour le quai) débuteront au printemps jusqu’en 2019 et mobiliseront 150 personnes en moyenne. Une fois consolidées, ces nouvelles surfaces gagnées sur la mer constitueront un polder de 14 ha, aménagé à partir de 2020, au cours d’une seconde phase de travaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X