Régions Pas-de-Calais

Eiffage ETD regroupe ses troupes sous des nefs

Mots clés : Entreprise du BTP

Sur son site de Verquin (Pas-de-Calais), Eiffage Energie améliore l’installation de ses différentes filiales. Le 2 décembre a été posée la première pierre du nouveau siège d’Eiffage Energie Transport & Distribution (ETD, travaux sur haute tension), dont les 200 collaborateurs sont aujourd’hui dispersés dans plusieurs locaux. Dans un an, ils intégreront un ancien bâtiment minier restructuré, qui abritait les machines et les ateliers des fosses 8 et 8 bis de l’ancien carreau minier. « Nous transformons un lieu de travail du XIXe siècle en un lieu de travail contemporain, explique David Salem, architecte du studio Scenario-Ara, chargé du projet. Ce n’est pas si fréquent. »

Charpentes métalliques apparentes. L’opération est conduite en conception-réalisation avec Eiffage Construction, Eiffage Energie et le bureau d’études techniques Bérim. Le bâtiment, composé de cinq grandes nefs accolées, présente des façades-pignons et des toitures en sheds qui culminent à 13 mètres. Les concepteurs y ont glissé deux planchers intermédiaires, portant la surface utile de l’ensemble à 3 400 m2 . Les périphéries des nefs, reliées entre elles par des circulations horizontales, accueilleront des bureaux individuels. Les espaces centraux seront open ; à ces endroits, les planchers seront percés de quatre vides, servant aux circulations verticales et formant des puits de lumière, sous les verrières de la toiture. Les charpentes métalliques conservées resteront apparentes. Un ancien pont roulant restera également en place dans le futur hall d’entrée. Les murs seront isolés par l’intérieur, laissant intacte la brique des façades.

Plan de 10 millions d’euros. Cinq filiales d’Eiffage Energie (Electronique, Ferroviaire, Systèmes ferroviaires, Industrie Nord, Transport & Distribution) sont implantées à Verquin. Elles emploient 700 personnes, et le groupe compte créer une centaine d’emplois supplémentaires d’ici à cinq ans. Aussi, quand l’opération « nefs » (6,5 millions d’euros) sera livrée, Eiffage Energie investira encore 3 millions dans la rénovation d’un bâtiment datant des années 1980 et 500 000 euros dans des travaux de voirie et réseaux divers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X