Régions Lille

Eiffage avance au pas de charge la construction du Grand Stade

Une première pierre sera symboliquement déposée, le 27 septembre, sur un chantier déjà bien avancé. Le sol, totalement dépollué, et les carrières noyées de béton servent d’assises à la construction du stade de 50 000 places attendu par les supporters du Losc.

Le chantier du Grand Stade lillois a considérablement avancé cet été. Les engins de terrassement qui s’activaient sur la Borne de l’Espoir, un site de 15 ha à cheval sur Villeneuve-d’Ascq et Lezennes, ont laissé la place à 300 ouvriers et 10 grues divisés en deux ateliers principaux : le béton pour l’enceinte et l’acier pour la toiture.

Côté béton, le mandataire, Eiffage TP, installe les trois volées de crémaillères préfabriquées qui soutiendront les gradins. Près de 300 d’entre elles prennent progressivement place autour de la future pelouse.
La stabilité de l’ensemble est assurée par une forêt de 1 750 pieux installés avant l’été par Spie Fondations. Ils s’accrochent à un sol stable composé essentiellement de craie marneuse non dissolue, et traversent les carrières (ou catiches) noyées dans un coulis de béton au printemps.
Les grutiers ont la tâche difficile pour installer les gradins. Toute la surface qui servira à la pelouse est occupée par les stars du chantier : deux poutres métalliques précontraintes de 205 m de long. Eiffel, filiale d’Eiffage, y assemble cette charpente impressionnante qui soutiendra la toiture amovible, une des idées majeures d’Elisa, société titulaire du contrat de partenariat, et des architectes Valode & Pistre et Pierre Ferret. Ces mégapoutres de 205 m de long et 18 m de haut seront solidarisées par deux traverses métalliques de 80 m de long. Les éléments sont produits dans l’usine de Lauterbourg, en bordure du Rhin au nord de Strasbourg, et arrivent à Lille par voie fluviale, via la Belgique et les Pays-Bas. Un ballet de pièces de métal comprenant des nœuds de jonction supérieurs à 5 t, des axes de 500 kg et des éléments longs jusqu’à 28 m.
Sur le chantier, la charpente est assemblée au sol, permettant d’éviter toute manœuvre en hauteur. Le basculement à la verticale des poutres est programmé à l’automne. Il faudra ensuite installer, sur un chemin de roulement fixé le long des poutres, la « toiture gigogne » en cours de montage sur le site. Composée de quatre éléments à structure métallique de 80 x 35 m, elle permettra de protéger spectateurs et joueurs en cas de pluie. Ce travail se fera sur plusieurs mois, nécessitant l’intervention des équipes de Forclum pour l’équipement technique. Un temps nécessaire à la manœuvre la plus spectaculaire du chantier : l’élévation de l’ensemble programmé en mai 2011. Il faudra soulever 7 400 t, soit le poids de la tour Eiffel, puis fixer l’ensemble aux quatre poteaux de béton de 31 m coulés autour du stade.
L’espace libéré au sol permettra alors d’achever le cercle de crémaillères et de gradins. Et surtout de laisser place à un nouveau chantier de terrassement, celui de la « boîte à spectacle » (lire ci-contre).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

48 vérins pour soulever la pelouse

Un défi technique s’annonce pour Eiffage TP. La « boîte à spectacle » qui permettra d’offrir aux nordistes une salle fermée et protégée de 6 000 à 29 000 places doit se loger… sous la pelouse ! Le principe est simple : la moitié de la pelouse se soulèvera et glissera sur 60 m pour recouvrir la seconde moitié. Elle découvrira ainsi un espace creusé de 5,50 m composé de gradins amovibles. Cette « salle » est essentielle à l’équilibre financier de l’équipement puisqu’il permettra de transformer le stade en Zénith et d’accueillir des compétitions internationales de multiples sports. Mais déplacer régulièrement 6 000 t de structures n’est pas une sinécure. Douze vérins seront installés de chaque côté de la pelouse avec un contrôle au millimètre pour éviter les différences de niveau déstabilisant l’ouvrage.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X