Enjeux

Egis joue la mobilité contre les aléas économiques

Mots clés : Monde du Travail - Ouvrage d'art

Le groupe crée des passerelles professionnelles en interne pour adapter les emplois à l’évolution de son activité.

Le déclenchement d’un plan de sauvegarde de l’emploi peut engendrer un traumatisme pour les salariés. Frédéric Perin, DRH d’Egis, groupe international d’ingénierie de la construction dont l’une des filiales est passée par cette épreuve il y a quelques années, en est bien conscient. « Nous menons ainsi une démarche pour prévenir les impacts du contexte économique et des projets – et donc des creux et pics d’activité – sur les emplois. » Avec un credo : favoriser la mobilité interne. Une action qui permet de travailler en amont avec les partenaires sociaux sur les possibilités de reclassement, dans l’éventualité de la fermeture de certains sites d’études. A cette démarche s’ajoute un autre enjeu : « On ne saurait s’en remettre uniquement aux recrutements extérieurs dans des domaines où règne une tension sur le marché de l’emploi, pointe le DRH. Si nous ne savons pas créer des passerelles en interne et développer des compétences, nous aurons bien du mal à disposer de profils suffisants dans ces domaines. »

Identifier les postes sensibles. Egis mène ce travail dans le sillage de son accord sur la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (Gpec), renouvelé en février 2016. Le texte acte l’engagement de porter une attention particulière aux collaborateurs dont l’emploi peut être impacté par une évolution de leur métier, de l’organisation, ou de la localisation des projets et de la production. Il renforce ainsi les outils de Gpec pour accompagner les mobilités, notamment grâce à la mise en place d’un observatoire des métiers pluriannuel et à la création d’un contrat de mobilité professionnelle-compétences pour les salariés occupant un emploi classé « sensible prioritaire ».

Les personnes qui occupent un emploi fragilisé bénéficient d’un accompagnement renforcé.

« Les réunions de l’observatoire des métiers s’engagent de manière plus dynamique que prévu par l’accord, avec des partenaires sociaux exigeants qui s’impliquent et jouent le jeu, se félicite Frédéric Perin. Nous leur donnons, de manière anticipée et transparente, les informations concernant nos orientations stratégiques, les risques pesant sur les emplois, mais aussi nos besoins actuels et futurs. » Et de poursuivre : « Nous identifions donc des segments d’emplois “sensibles prioritaires”, pour lesquels nous prévoyons des mesures d’accompagnement particulières. » Un travail encore en cours, car appelé, par nature, à changer régulièrement. « La nomenclature des emplois “ sensibles ” est évolutive sur des marchés aussi complexes que ceux d’Egis dans nos différents métiers : elle suivra, en continu, les changements de ces marchés. »

Engagement mutuel. Le principe du contrat de mobilité professionnelle- compétences ? Formaliser un engagement mutuel par lequel le collaborateur accepte les opportunités proposées, et le groupe offre des contreparties sur les conditions d’évolution. A commencer par des moyens en matière de formation. Egis s’impose, à ce titre, de conserver un budget au moins égal à 3 % de la masse salariale, et à réaliser un volume de formations de plus de 50 000 heures par an. « Chez Egis Rail ou dans la branche “international”, le budget avoisine même les 5 % », complète le DRH.

Le dispositif prévoit en outre, sous conditions, des aides à la mobilité géographique plus ambitieuses (frais de double résidence, prime pour l’achat d’un bien immobilier… ). Une entreprise parfois délicate, « d’autant que les plus forts besoins, en France, se trouvent en région parisienne, relève Frédéric Perin. Le projet du Grand Paris, dont Egis est un partenaire majeur, génère des besoins énormes en compétences, alors que l’Ile-de-France n’apparaît pas toujours très attractive. Nous parvenons mieux qu’avant à faire bouger nos collaborateurs, mais il ne faut pas relâcher un instant nos efforts ! »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X