Enjeux

EffiPilot surfe sur la sobriété énergétique

Mots clés : Lieux de travail - Logiciels - Outils d'aide

Forte des résultats de son logiciel de gestion de l’énergie des bâtiments tertiaires, la jeune pousse prend son essor.

Les économies d’énergie sont au rendez-vous. Depuis six mois, le bâtiment lillois d’EuraTechnologies – la Mecque nordiste du numérique, qui abrite 150 entreprises sur 24 000 m2 – a vu sa consommation de gaz baisser de 30 %. Une économie qui ne doit rien à la clémence de cet hiver, mais à la présence d’un espion dans les entrailles de cet ancien château industriel réhabilité. Son nom : EffiPilot, développé par la jeune pousse éponyme.

Ce logiciel en mode SaaS (location) se connecte aux systèmes de chauffage, ventilation, climatisation et éclairage, afin de calculer le comportement thermique du bâtiment et de corriger en temps réel les dépenses énergétiques. Le tout grâce à de savants algorithmes mixant plannings d’occupation des lieux, météo à venir et variations journalières du coût de l’énergie. Fini les collègues rabat-joie qui râlent pour réguler le chauffage : la solution s’en charge ! Les données techniques sont remontées sur la plate-forme puis traitées par des algorithmes pour élaborer les meilleures stratégies de gestion de l’énergie et envoyer des ordres d’optimisation aux équipements locaux.

L’interface évoluera, rendant l’expérience utilisateur encore plus intuitive.

Depuis 2015, plusieurs entreprises implantées dans le Nord (Decathlon, Castorama, EDF, SNCF) ont testé EffiPilot. Avec des résultats similaires : entre 20 et 30 % d’économies d’énergie. « Maintenant que nous disposons de ces retours d’expérience positifs, nous allons nous déployer partout en France », annonce Jean-Thibaut Gay, président de cette start-up fondée en 2011 par trois ingénieurs nordistes. Pour appuyer cette commercialisation à grande échelle, mais aussi étayer les fonctionnalités du logiciel pour rendre l’expérience utilisateur encore plus intuitive, EffiPilot a levé, fin mars, 1 million d’euros. Un montant équivalent à celui des deux précédentes levées de fonds cumulées, en 2013 et 2015.

Pilote automatique. Le pilotage automatique de la consommation énergétique constitue le nec plus ultra de la solution. Mais l’exploitant du bâtiment peut se saisir du contrôle quand il le souhaite, à distance, via une simple connexion Internet. Quelques clics suffisent pour baisser la clim, éteindre les lumières ou modifier la vitesse d’une roue de centrale à traitement d’air.

Devenue experte en recueil de données, l’entreprise aide aussi les professionnels du bâtiment à trouver des solutions pour faire baisser la facture énergétique, grâce à la récupération de données sur le chauffage, la ventilation, l’éclairage ou la climatisation d’un lieu, quelles que soient la marque et l’ancienneté des équipements. Les 11 salariés de la start-up se partagent d’ailleurs entre spécialistes du digital et pros du bâtiment. EffiPilot fait aussi partie des acteurs de l’énergie ayant lancé la Smart Buildings Alliance, qui travaille sur la valorisation des standards du bâtiment intelligent. La société lilloise compte se positionner bientôt à l’international. Les contacts pris avec des prospects aux Etats-Unis semblent prometteurs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Prometteuse - L'avis de l'expert

« Les pépites de ce secteur sont souvent absorbées par les industriels historiques. Fort de sa technologie et de ses références, EffiPilot a levé près de 2 millions d’euros depuis sa création.

Une somme importante mais pas suffisante si la start-up veut résister à l’explosion du marché de l’industrie 4.0, qui va créer une concentration d’acteurs sur ces problématiques de pilotage énergétique. Les fonds ne sont pas garants du succès, la start-up doit continuer à innover pour conserver son avance et demeurer la référence de son secteur. »

Kevin Bresson, chief content officer chez 1001startups

ENCADRE

2011

2011 : création d’Effigénie devenue EffiPilot.

1,20 €/m2 et par an pour équiper un bâtiment.

20 à 30 % d’économie sur la facture énergétique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X