Régions Fréjus

Ecopole entre dans le cercle vertueux du recyclage

En septembre, sur le pôle BTP de Fréjus (Var), une zone d’activités installée au bord de l’autoroute A8, devraient être opérationnelles une centrale d’enrobage d’une capacité de 160 tonnes par heure et une unité de production de béton prêt à l’emploi de 30 000 m3 par an. Des installations portées par deux entrepreneurs locaux, adhérents du pôle BTP, au travers de la création de la SAS Ecopole. Fort d’un investissement de 8 millions d’euros HT, Alexandre Barbero, président de HDI, une société holding qui comprend notamment RBTP, et Philippe Donat, le président du groupe SDG, vont pouvoir répondre à leurs propres besoins de matériaux comme à leur souhait d’apporter une réponse à la gestion de leurs déchets inertes recyclables.

Les calculs ont ainsi montré que le projet sera rentable rapidement en ne prenant en compte que leurs besoins propres. Par ailleurs, il complète une centrale existante de l’autre côté de la ville voisine de Saint-Raphaël. Il permettra des économies d’échelle et de frais de déplacement, ainsi que la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’accent sur l’environnement. En accord avec la charte HQE du pôle BTP, également certifié ISO 14001 niveau 1, la conception des deux équipements, confiée à l’architecte Frédéric Pasqualini et au bureau d’études 2N Environnement, a été pensée pour minimiser leur impact écologique. Ainsi, la SAS Ecopole a prévu un débroussaillage manuel, un éclairage minimal pour ne pas éblouir les animaux et, encore, le passage d’un écologue en phase de chantier et d’exploitation.

Les deux centrales seront ensuite abritées dans des bâtiments. Les matériaux stockés le seront sous préau limitant les émissions de poussière, le bruit et l’impact visuel. « L’avantage d’un stockage sous abri est aussi celui d’une moindre humidité des sables, granulats et autres matériaux. On en réduira le séchage et, partant, les consommations d’énergie », précise Chloé Le Van Gong, DG de la SAS. Enfin, la centrale d’enrobage sera raccordée au gaz naturel. Inscrite dans le plan départemental de gestion des déchets du BTP du Var, la SAS Ecopole pallie un manque.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X