Evénement Structure-enveloppe

E+C- s’enracine dans le bâtiment

Plus performant sur l’énergie, moins gourmand en carbone, le label n’a qu’un an mais compte déjà ses bons élèves.

Conférence, innovations… Le label E+C- (pour « Energie positive & réduction carbone ») est au cœur de Batimat. Et pour cause. Pas une semaine sans que des promoteurs, des entreprises générales ou des industriels ne communiquent sur un projet estampillé E+C-. Un an après son lancement, ce label s’inscrit dans le paysage de la construction. La situation pourrait surprendre, quand on sait que le référentiel énergie-carbone, sur lequel le label est basé, n’a été établi qu’en octobre 2016 par le précédent gouvernement. Elle s’explique par le choix d’une démarche expérimentale pour pré parer, à l’horizon 2020, la future réglementation environnementale des bâtiments : plutôt que d’arrêter une méthode de calcul, le gouvernement a invité les maîtres d’ouvrage volontaires à évaluer leurs réalisations au regard d’un référentiel régulièrement mis à jour avec la filière.

« L’enjeu est de recenser le plus grand nombre de solutions constructives différentes et leurs performances énergétiques, environnementales et économiques, pour être demain en mesure de les décliner », explique Jean-Christophe Visier, directeur énergie-environnement au CSTB. Fin septembre, une trentaine de projets avaient été labellisés E+C-, et 70 autres étaient en cours de procédure, selon les chiffres communiqués au « Moniteur » par la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages (DHUP), qui pilote le programme pour le compte des ministères de la Cohésion des territoires et de la Transition écologique et solidaire. L’année 2018 doit engager une massification de l’expérimentation, notamment via l’Ademe, qui a mis 3 millions d’euros sur la table pour l’analyse des performances de 260 opérations en cours de livraison, et 130 autres en phase de conception. Sans oublier les 20 millions d’euros mobilisés par l’Etat et la Caisse des dépôts pour accompagner l’Union sociale de l’habitat (USH) dans la réalisation de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5947 du 03/11/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X