Territoires Nantes

Duel au sommet dans la skyline d’EuroNantes

Chaque année, le concours des Pyramides d’argent organisé par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) permet de prendre le pouls de la promotion en régions. Et chaque année, c’est le même constat, à savoir un décalage grandissant entre les métropoles où la production se maintient à un bon niveau de qualité et le reste du territoire où les programmes sont aussi rares qu’insignifiants. Cette année, un véritable fossé est en train de se creuser. Avec Rennes, seule Nantes se distingue véritablement dans le Grand Ouest, comme en témoigne le palmarès 2014 en Pays de la Loire où deux tours de logements d’une grande qualité architecturale se sont distinguées.

Une fois n’est pas coutume, l’île de Nantes est quasiment absente du palmarès, à l’exception du très original @coloc (ADI – BBM Architectes) qui a reçu le prix GIP de l’innovation. C’est donc sur les terres d’EuroNantes Gare qu’a eu lieu la confrontation entre Hêméra (Ataraxia-Pichet – Berranger-Vincent architectes) et New’R (Kaufman & Broad – Hamonic + Masson et Associés). Comme pour les tours Nouvelle Vague récemment livrées et Amazonie (en construction), ces deux programmes dessineront la future skyline du quartier du haut de leurs 50 m. « Nous ne voulons pas faire de la grande hauteur à tout prix mais il y a des lieux, comme ici, où les émergences sont possibles », déclare Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole en charge de l’urbanisme, en précisant que ces tours « s’inscrivent aussi dans le grand projet de ville Pré-Gauchet – Malakoff ».

23 typologies de logements.

C’est Hêméra, dont les travaux ont commencé entre le stade Marcel-Saupin et le pont Willy-Brandt, qui décroche le Grand prix régional. Pour cette tour qui marquera l’entrée du cœur de la ville, les architectes nantais Jérôme Berranger et Stéphanie Vincent ont imaginé un rapport intérieur/extérieur différent selon l’étage habité. Ce programme de 5 640 m2 et 87 logements se compose d’une succession de strates regroupées en quatre thèmes : habiter la Loire, les arbres, la ville et le ciel. « Nous nous sommes interrogés sur ce que voulait dire habiter une tour et sur le rapport au paysage », explique Stéphanie Vincent. C’est la valeur de l’usage qui crée l’architecture en suggérant une tour en mouvement, différente sur chaque face. Les clients l’ont bien compris. « 35 % des ventes ont été réalisées lors de la soirée de lancement et, sur les 74 logements en vente, 60 sont aujourd’hui vendus », se réjouit Julien Leriche, directeur du développement d’Ataraxia. La clé de ce succès tient aussi dans la variété des logements proposés. « Nos logements vont du T1 au T5 en individuel et nous comptons au total 23 typologies de logements », explique-t-il.

Des terrasses partagées.

New’R, l’autre programme emblématique de logements à EuroNantes, rate de peu le grand prix régional mais se consolera avec le très disputé Prix de l’esthétique immobilière. De fait, avec ses balcons filants, cette tour n’en manque pas. Les architectes parisiens Hamonic + Masson ont séduit le promoteur Kaufman & Broad avec un programme tout en rondeur s’intégrant au site par mouvements successifs. En concertation avec Nantes Métropole Aménagement, ce programme de 8 330 m2 et 151 logements propose des terrasses partagées avec une serre collective et une cuisine d’été pour tous les habitants. L’opération prévoit aussi 1 200 m2 de commerces et de bureaux. Le chantier vient de commencer et l’objectif est d’atteindre un prix moyen de 3 700 euros/m2 hors parking à sa livraison, à la fin 2016.

Comme pour Hêméra, la commercialisation a démarré sur les chapeaux de roues. « Sur les 150 logements, nous en avons vendu 120 », se félicite Christophe Duretete, directeur régional de Kaufman & Broad. « A ce stade, ce type d’opération rencontre son public, note Franck Savage, directeur général de Nantes Métropole Aménagement. Tant mieux, mais il faut surveiller ça de près et je suis très attentif à la valeur du marché et son évolution », prévient l’aménageur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Palmarès des Pyramides d’argent en Pays de la Loire

Grand prix régional : Hêméra, copromotion Ataraxia Promotion immobilière – Pichet Immobilier, à EuroNantes Gare (architectes : Berranger-Vincent Architectes, Nantes).
Prix GIP de l’Innovation : @Coloc par ADI, sur l’île de Nantes (architectes : BBM Architectes, Nantes).
Prix de l’esthétique immobilière : New’R par Kaufman & Broad à EuroNantes Gare (architectes : Hamonic + Masson & Associés, Paris).
Prix EDF : Les Hauts de Soline par Nacarat, à Basse Goulaine (architectes : Quadra, Orvault).
Prix GRDF : City Side par Altarea Cogedim Atlantique, à Nantes Beaujoire (architectes : Unité- Anthony Rio, Nantes et Paris).
Prix de l’immobilier d’entreprise : Quatuor 3 par Giboire, à Angers gare (architectes : Jacques Ferrier, Paris et Urbanmakers, Nantes).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X