Territoires Bordeaux

Du neuf pour le stade Chaban

Après la livraison au printemps dernier du grand stade Matmut Atlantique, signé Herzog & de Meuron avec Vinci-Fayat, l’avenir de l’enceinte historique des Girondins restait en suspens. Le stade Chaban-Delmas deviendra donc le nouveau fief de l’Union Bordeaux Bègles, équipe de rugby du Top 14.

Lancé en 2014, l’appel à projet d’aménagement a retenu la proposition d’Adim Sud-Ouest (filiale de Vinci Construction) avec l’Atelier Ferret Architectures. Objectif : mettre en valeur le patrimoine de l’enceinte et de la plaine des sports attenante, mais aussi proposer de nouveaux usages compatibles avec le respect du site. L’architecte Pierre Ferret, spécialiste des grands stades, explique sa démarche : « Nous gardons l’ensemble des gradins des tribunes latérales et les places les plus proches de la pelouse pour maintenir la continuité de l’arène. La jauge passe de 34 000 à 25 000 places. A l’étage, nous aménageons des loges et un grand salon de réception avec vue panoramique sur l’intérieur du stade et sur la plaine des sports. Côté boulevard, au rez-de-chaussée, nous utilisons les espaces délaissés sous les gradins pour nicher des commerces de bouche et de proximité. Nous ouvrons le parvis, actuellement fermé par des grilles, qui sera donc intégralement accessible. » Ce sera le nouveau passage Lescure, véritable balade urbaine autour du dernier stade d’Europe construit dans les années 1930.

Logements et espaces verts.

En parallèle, l’équipe Ferret a proposé à Adim de délocaliser sur site un ancien gymnase. « Sur l’emprise ainsi libérée, nous construisons six immeubles avec 123 logements libres et sociaux et une résidence senior. A quoi s’ajoute en fond de parc une résidence étudiante », précise Venezia Ferret, fille et associée de Pierre Ferret. En profitant du fait que le parc est en contrebas à 3 m sous le stade, un faible décaissement permettra de créer un parking de 400 places sous la plaine des sports qui sera entièrement rénovée. Enfin, le parc de la Béchade, situé en arrière du stade, sera relié à la plaine des sports, créant un vaste espace vert continu de 12 ha en pleine ville. La concertation se poursuit jusqu’en février prochain, où le projet sera soumis au vote du conseil municipal.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X