Réalisation JACQUES MACRET, directeur des espaces verts et de l'environnement de Courbevoie

Du jardin partout dans la ville

Mots clés : Aménagements extérieurs - Urbanisme - aménagement urbain

Depuis trente ans, le jardinier colonise chaque interstice de Courbevoie, cette ville de 416 ha de l’Ouest parisien, innervée par la nature et le paysage.

Aujourd’hui, il veille avec 43 jardiniers sur 40 ha d’espaces verts morcelés en 400 points. Ou l’art de faire rimer densité urbaine avec intensité paysagère.

L’histoire de Jacques Macret a des allures de conte de fées… Il était une fois un gamin né à la fin des années 1950, cité aux Fleurs, à Paris, dans le XVII arrondissement, qui, bien que doué (première scientifique), abandonne l’école pour devenir employé de banque. Après trois ans rythmés par le slogan « votre argent m’intéresse », le jeune homme, qui ne s’intéresse pas au fric, quitte son emploi peinard pour apprendre le jardinage. Là, il apprend le B. A. -BA : entretien, création de jardin, fonctionnement d’une pépinière… « Ce métier de jardinier, c’était ma façon à moi de revenir à la terre. Mes parents avaient un jardin en région parisienne, ma famille était originaire du Cantal, mon grand-père était maréchal-ferrant : le monde de la terre ne m’était pas complètement étranger… », se souvient-il. À l’issue de sa formation, le néojardinier met le cap sur l’Alpe-d’Huez...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 393 du 14/10/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X