Territoires Grand Ouest

Du chanvre en sous-couche routière

Mots clés : Produits et matériaux

L’entreprise de travaux publics Charier a mis au point une technique qui consiste à mélanger le sol préalablement nivelé et traité avec du ciment et des fibres de chanvre sur une profondeur de 35 cm pour réaliser les plates-formes de terrassement routières ou industrielles sur lesquelles sera ensuite étendu le bitume. « On augmente ainsi d’environ 20 % la résistance à la traction et à la fatigue », assure Valéry Ferber, directeur Environnement et Innovation de Charier. Les fibres de chanvre sont fournies par la coopérative Cavac qui dispose d’un outil industriel à Sainte-Gemme-la-Plaine, en Vendée.

Deux chantiers expérimentent cette technique : l’un de 4 000 m² sur la déviation nord-est de Bourges pour le compte du conseil général du Cher, l’autre de 10 000 m2 pour la réalisation d’une voirie communale à Theix, dans le Morbihan.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X