Entretien LES RÈGLES DE L'ART

Du bon usage de la taille

Mots clés : Architecture

Dans la nature, les arbres et les arbustes n’ont pas besoin d’être taillés pour se développer ! Sur l’espace public ou dans les jardins, cette pratique répond à plusieurs objectifs : mise en valeur de l’architecture du végétal ou de sa floraison ; création et maintien d’une forme esthétique spécifique ; correction d’un défaut sanitaire ou mécanique qui pourrait nuire à la sécurité des biens ou des personnes.

Trop souvent encore, la taille cherche en vain à compenser une erreur de conception, une plantation trop dense ou trop proche d’une voie ou d’un bâtiment, le choix d’une espèce inappropriée au contexte car trop volumineuse à l’âge adulte… Outre des effets délétères du point de vue paysager et sur le plan de la sécurité, ces pratiques coûtent cher. Nombre de collectivités estiment que la gestion des déchets de taille des végétaux ligneux constitue...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 400 du 16/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X