Autres Allemagne

Du bois dont on fait les oursins

Mots clés : Bois

A l’université de Stuttgart, les recherches sur le biomimétisme, la robotique et la morphologie structurale vont bon train. Elles donnent régulièrement naissance à des réalisations expérimentales in situ insolites. A preuve ce pavillon, imaginé par une équipe multidisciplinaire (architectes, ingénieurs, biologistes et paléontologistes), qui tire son inspiration… du corps des oursins (formé de plaques). Il est constitué par 151 éléments préfabriqués en contreplaqué trois plis, solidarisés entre eux par des connecteurs textiles via des laçages et des coutures réalisés par un robot. L’ensemble pèse 780 kg, couvre 85 m2 et culmine à 9,30 m de hauteur. Pour une masse surfacique de 7,85 kg/m². Autant dire un poids plume !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X