Régions

Drôme AMO : les missions d’Infra Consulting

Mots clés : Conception - Maîtrise d'ouvrage - Transport ferroviaire

En cinq ans d’existence, Infra Consulting (quatre salariés pour 600 000 euros de chiffre d’affaires) à Valence s’est fait un nom auprès des maîtres d’ouvrage. Homme de projet, ingénieur de l’Ecole nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg, Frédéric Goyet a souhaité en 2003 tourner une page de sa carrière professionnelle chez ASF (1) et créer sa société d’ingénierie spécialisée dans l’assistance à maîtrise d’ouvrage, « une petite structure souple et réactive ».

Pour l’épauler, il a recruté deux ingénieurs. Infrastructures routières et ferroviaires et aménagements urbains en France voire à l’étranger (Algérie et Hongrie notamment) constituent ses axes de développement. Après avoir effectué des premières missions d’assistance et conduite d’opérations d’extension de réseau, d’aménagement d’aires d’autoroute et de gares de péage, Infra Consulting a décroché plusieurs marchés avec Réseau ferré de France. Elle a réalisé une analyse stratégique et juridique pour le contournement de Nîmes et Montpellier et piloté les études préliminaires de la branche sud du TGV Rhin-Rhône.

Aéroport, front de mer…

Les sociétés autoroutières (APRR, ASF, Escota, Area par exemple) ont pour la plupart externalisé leur mission d’AMO ; elles représentent la moitié du chiffre d’affaires de la société qui s’est tournée vers les collectivités locales et territoriales. Elle a été choisie pour l’aménagement du front de mer de Saint-Denis-de-La-Réunion, la requalification de l’entrée sud de Valence, et l’extension de l’aéroport de Dijon.

La force d’Infra Consulting tient au passé de ses ingénieurs, « d’anciens maîtres d’ouvrage qui ont une vision plus opérationnelle que d’autres bureaux d’études », selon Frédéric Goyet. Souplesse et compétence sont les maîtres mots de sa société qui a constitué autour d’elle un réseau d’experts indépendants en environnement, équipement ferroviaire… à qui elle fait appel selon la nature des projets.

« Il y a une vraie demande en AMO des maîtres d’ouvrage publics, de structures intercommunales en particulier », note le gérant de la société qui est aussi intervenue à l’étranger, notamment pour la mise en œuvre d’un programme de gestion et d’entretien des chaussées à Budapest.

Partenariats public-privé

A l’avenir, Infra Consulting veut intégrer le développement durable dans les projets d’infrastructure et introduire la notion de coût global à partir d’une grille d’évaluation qu’elle a mise au point. Seconde orientation : l’évaluation préalable des partenariats public-privé conduite avec le concours d’un cabinet d’avocats parisien et d’une équipe d’ingénierie financière.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Chef de service technique génie civil à Valence puis directeur adjoint en charge des investissements à la direction centrale d’exploitation.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X