Régions Metz

DoubsVieille Matériaux construit des maisons en chanvre

Mots clés : Produits et matériaux

Lauréats du Challenge de l’habitat innovant 2016 des constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB), les bisontins Vieille Matériaux (négociant et fabricant de produits de construction) et Maisons Contoz (constructeur de maisons individuelles) ont livré en février une maison pilote en blocs de chanvre à Mamirolle (Doubs).

Ce partenariat préfigure les débouchés que voudrait à terme trouver le fabricant de blocs de chanvre. « Pour l’instant, il est difficile pour un constructeur d’ajouter cette technique dans son catalogue, car elle est plus chère qu’une maison traditionnelle et le marché n’en est qu’à ses balbutiements », observe Nicolas Guillaume, responsable commercial de Vieille Matériaux.

Deux nouvelles maisons sont en construction dans le Doubs et des commandes ont été engrangées en Rhône-Alpes et dans la Sarthe. Dans l’immédiat, ce sont des maçons qui assurent le relais avec une clientèle de particuliers suffisamment sensibilisée à l’environnement pour accepter un surcoût du gros œuvre de 10 %.

Création d’une nouvelle usine. Avec une résistance thermique équivalente à une isolation de 14 à 16 cm, le fabricant s’estime bien placé pour respecter la future réglementation bâtiment responsable (RBR 2020). « Le bilan carbone est très positif, car la fabrication se fait à froid et la pose ne requiert ni colle ni mortier », argumente-t-il. Baptisé Biosys, le bloc se différencie des autres produits du marché par son système d’emboîtement.

La PME, qui compte 47 salariés et réalise 19 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel dans la distribution de matériaux et la fabrication de produits en béton, a investi l’an dernier 1,8 million d’euros dans une usine dédiée à Mérey-sous-Montrond (Doubs). La capacité de production est d’une maison tous les deux jours. Le brevet de Biosys a été acquis par le groupe cimentier Vicat, fournisseur du liant en calcaire argileux. Celui-ci agglomère, sous le poids d’une presse, la chènevotte (la tige du chanvre) en provenance de la coopérative Eurochanvre, située près de Gray (Haute-Saône).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X