Territoires

Doubs Pontarlier double son réseau de chaleur urbain

Mots clés : Gros oeuvre

Préval, le syndicat mixte pour la prévention et la valorisation des déchets ménagers du Haut-Doubs, engage le doublement du réseau de chaleur urbain de Pontarlier. En ce début avril, le groupement d’entreprises entre Vermot TP (groupe Eurovia), Gillet et Spac (filiale fluides de Colas) démarre la construction de 12 km de canalisations en quatre tranches et quatre ans, afin de porter le réseau à 20 km. La première phase, qui sera achevée en octobre prochain, raccordera les équipements sportifs et les établissements scolaires des quartiers nord-est ainsi que la nouvelle zone d’activité économique du Crêt de Dale.

Energie bois. L’extension du réseau de chaleur s’accompagne du recours à une seconde source d’énergie, complémentaire à l’incinération des ordures ménagères réalisée dans l’usine du syndicat mixte. En effet, une chaufferie de bois déchiqueté sera construite à partir de 2017. Elle sera alimentée par les 4 700 t annuelles collectées dans les déchetteries de l’agglomération. Confiée au bureau d’études Ingévalor (groupe Ing’europ) et aux architectes locaux Archi + Tech, elle développera une puissance de 3 MW. Le choix du process, pour lequel l’appel d’offres est en cours, déterminera la surface à construire.
Lauréate de l’appel à projet « Zéro déchet zéro gaspillage » de l’Ademe, l’opération s’élève à 12 millions d’euros TTC. Elle bénéficie d’un soutien exceptionnel de 4,9 millions d’euros du Fonds chaleur. « Le taux d’énergie renouvelable et de récupération devrait atteindre 95 % », indique Jean-Yves Meuterlos, directeur de Préval. Une convention récemment signée avec le groupe Engie désigne le gaz comme énergie de dépannage pendant la période hivernale.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X