Régions Besançon

Double démarche environnementale pour la future gare TGV

Au rythme de deux coulages par semaine depuis fin juin, le bâtiment voyageurs de la gare Besançon Franche-Comté TGV prend forme au pied de la colline boisée d’Auxon-Dessus. Le public le découvrira aux Portes ouvertes du 26 octobre. Adjudicataire du lot gros œuvre, couverture et étanchéité, Pertuy Construction (Bouygues) dresse des voiles de 11 m de hauteur pour 40 cm de largeur. Prochaine étape : la dalle portera la toiture végétalisée du bâtiment de 3 500 m 2 sur trois niveaux, posé sur des pieux ancrés dans le sol argileux. Objectif : achever le clos et couvert à Noël.

Pour ce marché de 4,6 millions, Pertuy rejoint les préoccupations environnementales de la SNCF, maître d’ouvrage. Cette gare est la première à la double démarche environnementale. Certifiée HQE pour la conception et la programmation, elle revendique le label bâtiment basse consommation (BBC) avec une consommation annuelle inférieure à 50 kWh/m 2 .an.

Chantier vert et bleu

Le label chantier bleu du groupe Bouygues prolonge la charte chantier vert du maître d’ouvrage pour la zone logistique, la base de vie, la réduction des nuisances et la gestion des déchets. « La haute qualité environnementale se traduit à la fois par l’insertion paysagère, les choix énergétiques et les matériaux », expose Joseph Matraja, chef de projet des gares nouvelles TGV Rhin-Rhône. L’enfouissement partiel du bâtiment optimise les choix énergétiques. Long de 1 800 m sous le parking, le puits canadien assure la régulation thermique. La filière d’approvisionnement locale justifie une chaufferie bois. La toiture associe 300 m 2 de panneaux photovoltaïques intégrés et des capteurs thermiques.
La collaboration avec l’Office national des forêts a permis de sauver 188 arbres sur 306, sur les 6 ha de la gare. Le parking de 1 000 places s’insère dans le sous-bois d’origine. Les différences de niveau entre bandes de stationnement sont comblées par des noues aux végétaux drainants. « Nous avons fait dans la dentelle, d’autant que le terrain argileux requiert un assainissement important », indique le chef de projet.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : SNCF Gares & Connexions ; assistance à la maîtrise d’ouvrage : Coteba (coût global), Iosis Conseil (HQE).
Maîtrise d’œuvre : Jean-Marie Duthilleul (SNCF Gares & Connexions) ; Arep et Iosis, bureaux d’études.
Entreprises : Pertuy Construction, clos et couvert ; Campenon Bernard et Parrietti, passerelle et rampes d’accès aux quais ; Bonnefoy, espaces extérieurs.
Calendrier : livraison octobre 2011.
Coût : 15 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X